Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Publicité

3 000 agriculteurs bientôt à la retraite

Indicateurs régionaux 7 avril 2017

En Gironde, ils sont 3 000 agriculteurs proches de la retraite. La Chambre d’Agriculture organisait à leur attention, le 21 mars dernier, la « Journée de la Transmission ».   

Quelque 82 000 hectares de terres agricoles se perdent chaque année en France. Selon le syndicat des jeunes agriculteurs, chaque seconde, 26 m² de terres agricoles disparaissent dans l’Hexagone. Désormais, on ne naît plus agriculteur, on le devient. Aujourd’hui, 35 % des installations aidées en agriculture à l’échelle nationale sont réalisées « hors cadre familial », c’est-à-dire par des personnes étrangères au milieu. Et contrairement à d’autres filières, l’agriculture présente un très faible taux d’échec ou d’abandon dans les 10 ans qui suivent l’installation.

Plus vaste département français

Si la Gironde est devenue un département périurbain autour de la métropole bordelaise, il est important de rappeler que l’agriculture et la forêt occupent les trois quarts du territoire. Elles contribuent grandement à la dynamique économique et sociale du département, mais aussi à sa renommée internationale grâce au vignoble bordelais et à ses autres productions de qualité (huîtres du Bassin d’Arcachon, agneau de Pauillac, asperges du Blayais, bœuf de Bazas…). La Gironde représente 39 % du potentiel économique agricole aquitain. Elle se positionne au 5e rang des départements agricoles français en valeur. La Gironde est le plus vaste département métropolitain français avec 1 020 000 ha. Avec 243 000 ha, la Surface Agricole Utile représente 24 % du territoire girondin. Elle comprend l’ensemble des terrains agricoles utilisés : cultures permanentes, grandes cultures, fourragères, jachères… La Gironde est le premier département français en nombre d’actifs agricoles avec 8 600 exploitations agricoles dont 6 320 exploitations moyennes et grandes. Entre 2000 et 2010 : la baisse globale des exploitations agricoles est de 26 % avec de fortes variations suivant les productions.

Moins de 40 ans

Les services de la Chambre d’Agriculture ont identifié 242 nouvelles installations (hors transferts entre époux) sur l’année 2015. Quelque 41 % des nouveaux déclarants sont cotisants solidaires. Les productions principales développées sont la viticulture (116), le maraîchage (23), les élevages canins et félins (9), les élevages équins et activités équestres (30), les grandes cultures (11) et l’élevage de volailles (10). On comptait 17 exploitations en production bio. Les moins de 40 ans représentent 61 % des nouveaux installés (148 personnes). Quelque 66 nouveaux installés se sont inscrits dans le cadre de l’installation aidée (dossiers approuvés en 2014) : 64 % concernent la viticulture, 12 % l’ostréiculture et 5 % le maraîchage.

Éric MOREAU

Autres actualités

Newsletter 77328 Annonces en ligne 100% des annonces du département Déposer une annonce légale

Les journaux

Actualités

Annonces légales

Déposer une annonce Légale en ligne !

  • Devis immédiat
  • Attestation de publication immédiate par e-mail
  • Relecture par nos services
  • Système de paiement sécurisé par carte bancaire
Publicité
Publicité