Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Publicité

Aéroport de Bordeaux : trafic en croissance de 8,9 % 

Transports 27 janvier 2017

 

L’année 2016 s’est achevée sur un bon bilan pour l’aéroport de Bordeaux qui a vu transiter 5 760 000 passagers transportés par 28 compagnies aériennes. 

En 2016, la plateforme bordelaise a enregistré une croissance de trafic de + 8,9 %, soit 469 600 passagers de plus qu’en 2015. Un résultat qui s’affiche comme une des toutes premières croissances des aéroports français. L’année passée a vu la création de 15 nouvelles dessertes régulières et la venue de 2 nouvelles compagnies.

L’international en pointe

Le trafic international enregistre + 11,3 % de croissance, soit 2 744 500 passagers sur l’année. En Europe, le trafic passagers a progressé de + 12,7 %. En cause, les nouvelles destinations (Alicante, Berlin, Faro, Fès, Gran Canaria, Split), le renforcement de lignes (Berlin, Bristol, Edimbourg, Oran) et l’arrivée de nouveaux opérateurs. Les Îles Britanniques (646 000 passagers, + 11,3 %) et la péninsule ibérique (498 000 passagers, +  22,7 %) forment le duo de tête qui a attiré le plus de voyageurs, apportant plus de 157 000 passagers supplémentaires. Les 9 grands hubs intercontinentaux ont vu transiter près de 1 720 000 passagers, soit 30 % du trafic total. Le trafic low cost représente 45 % du trafic total et progresse de + 15,9 % en 2016, soit 350 000 passagers supplémentaires. L’activité low cost génère 75 % de la croissance de 2016. La part des compagnies à bas coûts a été multipliée par 5 depuis 2009. La compagnie easyJet enregistre + 14,5 % de trafic, soit 1 569 000 passagers et a inauguré 4 nouvelles lignes : Barcelone, Berlin, Marseille, Venise. Volotea affiche de son côté + 13,5 % de trafic, soit 358 000 passagers. Enfin, le marché national enregistre une croissance de + 6,7 %, soit près de 2 750 000 passagers, une croissance accélérée en fin d’année.

Pôle d’attractivité

L’aéroport de Bordeaux a ouvert un nouveau salon dans le Hall A en mai 2016. Cet espace d’attente s’étend sur 230 m2 et propose 117 places assises. Un nouveau parc de 375 places, implanté face aux aérogares, est également ouvert depuis novembre 2016. Une nouvelle politique tarifaire des parcs autos a été lancée, marquée par une mise en avant des produits de réservation en ligne proposant une offre tarifaire « différenciée et modulaire suivant les périodes ». Le secteur économique autour de l’aéroport apparaît comme l’un des principaux pôles d’attractivité de la métropole. Il représente quelque 35 000 emplois, avec un potentiel de croissance de 10 000 emplois supplémentaires à l’échéance 2030.

Fin 2016, le groupe Thalès a inauguré un nouveau campus industriel et de recherche. Le site regroupe, en bordure de la plateforme aéroportuaire, plus de 2 000 collaborateurs. Enfin, en novembre dernier, la société Dassault Falcon Service, filiale de Dassault Aviation qui a opté pour un transfert de son activité de maintenance à Bordeaux, a inauguré ses nouvelles installations. D’une superficie de 7 200 m2, les infrastructures bénéficient d’un accès direct aux pistes de l’aéroport.

Éric MOREAU

« La croissance est liée à l’international et au low cost »
Entretien avec Pascal Personne, Directeur de l’aéroport de Bordeaux/Mérignac

EJG : En 2016, la croissance a été portée par l’international et le low cost…

P. P. : L’an dernier, les 3/4 de la croissance sont venus du low cost. C’est plus que les précédentes années où nous étions à 2/3 du trafic. La majeure partie de la croissance est donc, en effet, liée au low cost et à l’international.

EJG : Si vous deviez retenir des chantiers majeurs pour 2017…

P. P. : Le principal chantier pour 2017 est clairement le projet de terminal de jonction entre le hall A et le B. Un vaste chantier de plus de 40 millions d’euros. C’est le plus gros chantier depuis la création de la société aéroportuaire. L’équipe de maîtrise d’oeuvre sera choisie cette année et les travaux sont programmés sur deux ans. Nous allons également réaménager les accès et continuer à rénover les parkings de proximité. Enfin, nous préparons l’arrivée du tramway en 2020.

EJG : L’arrivée de la LGV n’est pas une bonne nouvelle pour l’aéroport…

P. P. : Ça nous a longtemps inquiétés. La crainte d’éventuelles conséquences de l’arrivée de la LGV est sur Orly Bordeaux, ce qui représente pour nous un million de passagers. Nous avons anticipé avec l’international et le low cost. Avec le nombre de passagers enregistré en 2016, nous avons une longueur d’avance. Néanmoins, nous n’avons pas l’intention de baisser les bras et Air France a annoncé qu’elle resterait en mode navette avec des fréquences nombreuses dans une journée.

EJG : Les aéroports demeurent une cible pour le terrorisme…

P. P. : Nous avons très largement augmenté notre niveau de vigilance avec notamment la présence de militaires dans le cadre de l’opération Sentinelle. Au début, les clients étaient un peu surpris de voir en permanence des hommes en armes, mais aujourd’hui, vu le contexte, ça rassure. Sur l’aéroport de Bordeaux, nous avons un dispositif qui donne satisfaction même si, en la matière, il faut rester humble… 

Propos recueillis par Eric Moreau

Autres actualités

Newsletter 76189 Annonces en ligne 100% des annonces du département Déposer une annonce légale

Les journaux

Actualités

Annonces légales

Déposer une annonce Légale en ligne !

  • Devis immédiat
  • Attestation de publication immédiate par e-mail
  • Relecture par nos services
  • Système de paiement sécurisé par carte bancaire
Publicité
Publicité