Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Publicité

Bpifrance mise sur la collaboration avec les régions

Entreprises 3 mars 2017

Bpifrance, la banque publique d’investissements, a injecté 24,4 milliards d’euros dans l’économie en 2016, d’après son bilan annuel. Son activité est en croissance sur quasiment tous les segments et elle se développe aussi en collaboration avec les régions. 

L’alternance politique ne devrait pas y changer grand chose…, « l’outil Bpifrance est bien installé dans l’écosystème du financement français », explique Nicolas Dufourcq, directeur général de la banque publique d’investissements. C’était lors de la conférence de presse de présentation du bilan 2016 de l’établissement, le 31 janvier, à Paris. En 2016, Bpifrance a injecté 24,4 milliards d’euros dans l’économie, en croissance par rapport aux 21,6 milliards d’euros de l’année précédente. Ce montant rassemble les activités de financement, de garantie et d’investissement. Selon les cas, Bpifrance engage ses fonds propres, ou d’autres de plusieurs provenances comme le Programme d’investissements d’avenir, des fonds européens ou régionaux.

Première activité de la banque, donc, le financement qui représente 13,6 milliards d’euros en 2016, contre 13,3 milliards l’année précédente. Au sein de cette activité, les crédits court terme (5,6 milliards) sont en baisse et le préfinancement du CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) y pèse pour 4,3 milliards d’euros. A contrario, les crédits qui connaissent la plus forte croissance (+10 %) sont les crédits d’investissement (6,7 milliards) « Nous ne faisons pas de crédit à l’investissement s’il n’y a pas de banques privées qui nous accompagnent », précise Nicolas Dufourcq, insistant sur l’effet démultiplicateur de la banque. Parmi ces crédits d’investissement, les prêts sans garantie atteignent 2,4 milliards d’euros (+ 20 %). Deuxième volet de l’activité de Bpifrance, la garantie des banques pour leurs prêts aux PME. Elle a crû de 4 %, pour atteindre 8,4 milliards d’euros, touchant quelque 61 238 entreprises. « Nous déléguons l’instruction aux banques jusqu’à un plafond de 200 000 euros », via un extranet, précise Nicolas Dufourcq. Troisième activité, enfin, celle d’investissement, que la banque mène avec ses propres fonds ou via des fonds d’investisseurs : elle pèse 2,4 milliards d’euros, également en croissance.

Visées internationales, collaborations régionales

Parmi les priorités de l’établissement figure l’innovation, avec un soutien direct à hauteur de 1,5 milliard d’euros. Mais, Bpifrance se veut aussi la « banque de l’international. Cela fait partie des objectifs stratégiques de nos plans », insiste Nicolas Dufourcq. En 2016, Bpifrance a ainsi octroyé 729 millions d’euros de prêts de croissance internationale, en augmentation de 50 % par rapport à l’année précédente. D’après les estimations de la banque publique, cela représente un minimum d’1,5 milliard d’euros au soutien de quelque 700 entreprises, en prenant en compte le cofinancement à parité avec les banques commerciales. Par ailleurs, pour accompagner les entreprises, « la gamme de produits commence à être assez large » poursuit Nicolas Dufourcq. Dernier arrivé : une assurance export, jusqu’alors opérée par la Coface. L’établissement propose aussi des prospections à l’international avec Business France, des solutions de financement pour chaque étape, prospection, vente… ainsi que des produits de garantie et des cautions.

Autre thème développé par Nicolas Dufourcq, celui de la coopération avec les régions. « Notre partenariat avec les régions est très important (…). Nous sommes l’opérateur de régions », a souligné le directeur général de Bpifrance. Déjà, les conseils régionaux confient un milliard d’euros à l’établissement pour des opérations de financement ou de garantie. Nouveauté en cours de déploiement, le prêt « croissance TPE », destiné à financer l’investissement immatériel des petites entreprises, est mis en œuvre avec les régions. La procédure, qui se déroule en ligne, consiste en un prêt sans garantie, entre 10 000 et 50 000 euros. Déjà, il a été déployé en Ile-de-France et en Bretagne, et d’ici la fin de l’année, il devrait être disponible dans toutes les régions, d’après Bpifrance. Autre terrain de collaboration avec les régions : Bpifrance a mis sur pied un dispositif d’accélérateur, destiné à aider les entreprises à se développer fortement. Sur la base du pilote qui a fait ses preuves, « nous allons déployer un réseau national d’accélérateurs, grâce aux régions, qui, à terme, pourra toucher près de 2 000 entreprises en permanence », prévoit Nicolas Dufourcq.

Anne d’Aubrée

Autres actualités

Newsletter 80735 Annonces en ligne 100% des annonces du département Déposer une annonce légale

Les journaux

Actualités

Annonces légales

Déposer une annonce Légale en ligne !

  • Devis immédiat
  • Attestation de publication immédiate par e-mail
  • Relecture par nos services
  • Système de paiement sécurisé par carte bancaire
Publicité
Publicité