Les Echos Judiciaires Girondins - Accueil Publiez votre annonce legale en ligne !
Mot(s)-clé : Rechercher !
 Accueil    Actualités 

Economie

Les Echos Judiciaires du 29 juillet 2014
S'inscrire gratuitement | Se connecter

 
 

 

Bordeaux : Un berceau pour la civilisation du vin


Le 19 juin dernier, la première pierre de la Cité des civilisations du vin était posée au 134 quai de Bacalan à Bordeaux. Un événement marquant dans une ville qui respire le vignoble…


Chiffres clés

13 millions de touristes en Aquitaine par an.
3 millions de touristes
à Bordeaux.
3,3 millions d’œnotouristes en Aquitaine.
1,4 million de touristes étrangers à Bordeaux.


"Ambitieuse, surprenante, innovante, la Cité des civilisations du vin sera le grand équipement d’envergure internationale tant attendu, à destination de tous les publics : ceux qui sont désireux de comprendre ce qui fait l’identité des grands terroirs de Bordeaux et du monde, ceux qui apprécient le vin, ceux qui sont curieux d’art de vivre, d’histoire ou d’expériences », s’enthousiasme le maire de Bordeaux, Alain Juppé. Une ville - un vin - un vermeil » incarnés ensemble en un mot, célèbre dans le monde entier. C’est l’image de Bordeaux au-delà de ses frontières. Parier sur l’œnotourisme, c’est mettre en avant l’identité de notre agglomération. C’est encourager la connaissance d’un atout économique et symbolique de tout un territoire », ajoute le président de la Communauté urbaine de Bordeaux, Vincent Feltesse. Il faut dire que le projet a alimenté bien des gazettes depuis qu’il a été initié. La pose d’une première pierre est toujours une étape symbolique. Pour une métropole comme Bordeaux, dont la signature, à travers le monde est à la couleur des étiquettes de ses célèbres bouteilles, le début de la construction d’une Cité des civilisations du vin, c’est un peu plus que cela. Au travers du symbole, l’enjeu économique est évident. « Les investissements culturels ne sont pas des paris audacieux réservés aux seules périodes fastes : ils sont rentables », rappelle Georges Haushalter, le président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux. Une réflexion à méditer.

Tous publics

La Cité des civilisations du vin devrait permettre au public de faire un tour d’horizon au travers de l’histoire, de la géographie, des sciences de la vie, de l’ethnographie, de la littérature, de la philosophie, des arts et des sens. Vaste programme qui a pour vocation de renforcer l’image touristique de Bordeaux dans le monde entier. Selon les études prévisionnelles de fréquentation, la Cité des civilisations du vin devrait attirer au minimum 425 000 visiteurs par an, français et étrangers, jeunes et adultes, simples curieux et amateurs éclairés. Situé au cœur des terroirs bordelais, cet équipement structurant et innovant sera une vitrine internationale pour les vignobles alentour.  

" L'âme du vin "

Le bâtiment ne ressemble à aucune forme connue, parce que c’est une évocation. Pas celle du vin, mais de l’âme du vin », expliquent les architectes Anouk Legendre et Nicolas Desmazières, de l’agence française X-TU qui a remporté le concours de maîtrise d’œuvre. Les courbes arrondies et nervurées s’inspirent des ceps de vigne et « du mouvement du vin qui tourne dans un verre lors de la dégustation ». Située sur les bords de la Garonne, la Cité des civilisations du vin se dressera comme un phare, culminant à plus de 55 mètres au- dessus de la cité bordelaise. Elle offrira une surface totale de 14 000 mdont 3 500 m2 de parcours permanent. 750 emplois Bien au-delà des filières touristique et vitivinicole, la Cité des civilisations du vin se veut comme « un moteur économique et social pour toute la ville, le département et la région ». La construction du bâtiment devrait générer quelque 600 emplois sur trois ans. En phase d’exploitation, ce seront près de 750 emplois durables (directs et induits) qui pourraient être créés. Les retombées économiques générées par la Cité des civilisations du vin sont évaluées à 40 millions d’euros par an pour l’économie locale.



Eric MOREAU





"Mettre l’eau à la bouche"

Sylvie Cazes, présidente de l’association de préfiguration de la Cité des civilisations du vin


EJG : Quelles retombées directes peut-on attendre de la Cité des civilisations du vin ?

S. C. :
Nous comptons beaucoup sur les expositions permanentes qui vont envoyer les visiteurs vers les vignobles. Nous misons beaucoup sur l’œnotourisme. Les retombées économiques estimées sont de 40 millions d’euros.

EJG : Poser la première pierre en plein Vinexpo est un plus…

S. C. :
Nous avons démarré le projet il y a quatre ans à Vinexpo et nous présentons aujourd’hui une maquette précise. En 2015, pour le nouvel opus de Vinexpo, la Cité ne sera pas terminée, mais le bâtiment sera en grande partie sur pied.

EJG : L’aspect international du projet est son originalité…

S. C. :
En effet, c’est un voyage à travers les cultures du vin. Sur Vinexpo, nous voyons beaucoup de nationalités qui sont intéressées par le projet. L’objectif, cette année, est de mettre l’eau à la bouche aux visiteurs…

EJG : Comment mettre en musique ces civilisations du vin ?

S. C. :
Nous avons beaucoup voyagé et nous disposons d’un Conseil scientifique de trente personnes de plusieurs nationalités. Nos scénographes ont en charge de mettre ces connaissances en musique.



Propos recueillis par E. M.



Légende : Un grand voyage dans le temps et dans l’espace, à la découverte de la culture et des civilisations du vin. © Cité des civilisations du vin / Casson Mann (photo 1).
© Cité des civilisations du vin / X-TU (photo 2)

© Les Echos Judiciaires Girondins - Journal N° 6002 du 16/07/2013. Tout droit révervé.

A lire également dans Economie



197551
ANNONCES EN LIGNE
 
Les Journaux
 
 
  LE DERNIER JOURNAL DU 29/07/2014
  RECHERCHE AVANCÉE
 
Actualités
  Economie
  Environnement
  Droit
  Vie des professions
  High-tech
  Loisirs / culture
  Santé
  Ventes au tribunal
  Le mardi de l'immobilier
  Le vendredi de l'emploi
  Gironde actualités
  Social
  Chroniques du barreau
  Carnet
  Collectivités
  Les cahiers pratiques du barreau
  Ventes devant avoir lieu au tgi de libourne
  Ventes devant avoir lieu au tgi de bordeaux
  Résultats des ventes du tgi de bordeaux
  Résultats des ventes du tgi de libourne
  Billet d'humeur
  Tribune libre
  Chronique des notaires de gironde
  Concours
  Le commissaire aux comptes
  L'emploi et l'immobilier en août
  Fiscalité
  Finance
  Nécrologie
  Entreprises
  Actu fiscale en bref
  Sortir
  S'abonner au journal
 
Annonces Légales
  Ventes au tribunal
  Appels d'offres / Avis d'enquète
  Constitutions
  Modifications
  Fonds de commerce
  Location Gérance
  Régimes Matrimoniaux
  Tribunal de Commerce
  Avis
  Insaisissabilité
  Marché Public
  Diffuser une annonce
 
Le Journal
  C'EST MA PREMIÈRE VISITE
  LES ECHOS JUDICIAIRES GIRONDINS
  ANNONCES LÉGALES
  PUBLICITÉ
  ABONNEMENT
  ESPACE PERSONNEL
  NEWSLETTER
  CONTACTEZ-NOUS
 
Autres Publications
  LA VIE ECONOMIQUE
  LES ANNONCES LANDAISES
La Une du dernier journal du 29/07/2014 | Créer un compte | Créer une Alerte | Espace Personnel | Mentions légales | Plan du site | Contact |
© Les Echos Judiciaires Girondins - Réalisation : n / Agence Conseil Internet