Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Publicité

Le Barreau de Bordeaux, de plus en plus tourné vers l’extérieur

Vie des professions 7 juillet 2017

La Convention Nationale des Avocats organisée à Bordeaux et à Libourne du 18 au 21 octobre est au cœur des préoccupations des Barreaux girondins qui comptent sur une participation de 6 000 avocats. D’autres actions de partenariats et de jumelages sont en cours avec des confrères étrangers. Objectif, créer de nouvelles opportunités pour la profession.

En préambule à la traditionnelle rentrée solennelle du barreau de Bordeaux, le Bâtonnier Jacques Horrenberger et la vice-Bâtonnière Françoise Casagrande ont signé une convention de jumelage avec les barreaux de Pau et de Bayonne pour la Nouvelle-Aquitaine et de Bilbao pour la région Euskadi-Navarra. Les deux régions partagent des intérêts économiques et le Barreau de Bordeaux est jumelé depuis trente ans avec celui de Bilbao. Compte tenu de la proximité géographique des territoires, une étroite coopération et une collaboration efficace entre les avocats sera très bénéfique pour tous. Ils procèderont notamment à un échange systématique et régulier d’information et de documentation de nature juridique, technique, économique. Ainsi, ils établiront une coordination appropriée de leurs activités respectives, afin d’approfondir la connaissance mutuelle, la complémentarité des efforts et la génération de synergies dans divers domaines d’influence. Ils vont démarrer des projets rapidement et constituent, à cet effet, des commissions de travail.

Coopération accélérée au Québec

Autre horizon vers lequel le Barreau de Bordeaux se tourne, Québec. Du fait de la signature d’une convention de jumelage en 2012, deux avocats bordelais, Me Bertrand Lux et Me Matthieu Chauvet, également inscrits au Barreau de Québec animent et coordonnent depuis 2014, les échanges entre les deux barreaux. En 2015, une délégation d’avocats bordelais a intégré la mission CCI de Bordeaux pour accompagner des entrepreneurs bordelais dans le domaine du numérique. L’an dernier, de nombreux échanges professionnels de compétences se sont poursuivis lors de conférences, notamment lors de regards croisés sur la médiation de part et d’autre de l’Atlantique. Cette année, on assiste à une accélération de la coopération entre les barreaux et les institutions québécoises et bordelaises et des associations comme French Tech ou Bordeaux Invest qui accompagnent et soutiennent des chefs d’entreprises souhaitant s’installer à Québec pour des Bordelais et à Bordeaux pour des Québécois. Une conférence vient d’être organisée à Bordeaux sur le thème « Faire des affaires au Canada- Aspects pratiques » et sera suivie au cours du deuxième semestre 2017 d’une conférence axée sur les affaires à Bordeaux.

Journées OHADA

L’Afrique n’est pas oubliée avec l’organisation récente par Me Jacques-Brice Momnougui, Président du Club Ohada Bordeaux (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires) des Journées Ohada auxquelles le vice-président des Comores Djaffar Ahmed Saïd Hassani a participé. Des entreprises ont ainsi eu directement accès à des entretiens techniques avec des autorités africaines, en vue de présenter leurs entreprises et leurs projets. Les Comores sont très intéressées par les BTP, l’hôtellerie, les énergies renouvelables, l’élevage de volailles, la santé, le transport de passagers et de marchandises, le secteur bancaire, celui des assurances…

Institut Icare

Présidé par Me Christophe Bayle, l’Institut Icare qui conseille et assiste les résidents étrangers à Bordeaux met à disposition des avocats très spécialisés qui, de plus, parlent très souvent leur langue d’origine. Cet Institut va permettre d’élargir l’accès au droit.

Cinquième barreau de France, le Barreau de Bordeaux compte 1 558 avocats en activité, dont 62 % de femmes, avec une moyenne d’âge de 41 ans. Lors de la rentrée solennelle, le Bâtonnier Jacques Horrenberger s’est livré à un vibrant éloge de la parole avant de céder la parole aux deux Secrétaires de la Conférence du Stage, Maxime Gravellier, Premier Secrétaire qui a excellé sur le thème « Grandeur et décadence : il n’y a qu’un pas du Capitole à la roche Tarpéienne » et Clément Bourie, Deuxième Secrétaire qui s’est brillamment exprimé sur un « Éloge du temps perdu ».

 

Sophie DUBERGA-GRANGE

Autres actualités

Newsletter 80687 Annonces en ligne 100% des annonces du département Déposer une annonce légale

Les journaux

Actualités

Annonces légales

Déposer une annonce Légale en ligne !

  • Devis immédiat
  • Attestation de publication immédiate par e-mail
  • Relecture par nos services
  • Système de paiement sécurisé par carte bancaire
Publicité
Publicité