Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Publicité

Le salon du Made in France séduit consommateurs et politiques

Macro économie 16 décembre 2016

Au salon du « Made in France », ceux qui viennent chercher des cadeaux de Noël trouvent aussi des personnalités politiques. Et des entrepreneurs, avec des démarches et dans des secteurs variés, qui font la démonstration que certains parviennent à produire dans l’Hexagone.

Venus faire leurs courses de Noël, ils ont eu la surprise de croiser plusieurs personnalités politiques de tout bord, de Marine Le Pen à Arnaud Montebourg, en passant par Nathalie Kosciusko-Morizet… C’était au salon « Made in France », qui se tenait du 18 au 20 novembre dernier à Paris, pour sa quatrième édition. Dans les allées, la variété des démarches des entrepreneurs qui parviennent à faire du « Made in France » se confirme. Elle va, par exemple, du maintien de la tradition – gastronomie en tête -, aux jeunes pousses qui se fraient un chemin sur des marchés souvent de niche, direction le bio, les circuits de distribution alternatifs, ou encore l’économie circulaire.

Sur leur petit stand, les deux associés de Le Coq Toqué !, venus de Normandie, font déguster les produits bio issus de leur verger de pommiers. L’an dernier, c’était les jus de pomme aromatisés cannelle ou myrtille. Cette année, place à une gamme de cidres, bruts traditionnels ou à la bergamote. Ils sont commercialisés via des hôtels restaurants, à Deauville, par exemple, des enseignes comme Naturalia, et des épiceries fines à l’image du traiteur Dalloyau ou encore la grande épicerie du Bon Marché, à Paris. « Commercialement, c’est une bonne année. Nous avons triplé notre chiffre d’affaires, et nous nous lançons dans l’export. Déjà, nous avons expédié deux palettes vers Hong-Kong », se réjouit Jean-Marie Ravel d’Estienne, co-fondateur de la société, qui songe à prendre un troisième associé et deux stagiaires pour faire face au développement de l’activité.

Un peu plus loin, dans l’espace innovation du salon, une autre entreprise se développe à l’export. Mais, l’échelle n’est pas la même : la marque Remade in France, qui s’affiche sur le stand, appartient à Green & Biz (100 millions d’euros de chiffre d’affaires et environ 400 salariés).


Economie circulaire et textile

A la base, cette société française a su investir- avec des capitaux risqueurs- dans un secteur novateur : l’économie circulaire. Dans ses usines, les téléphones mobiles sont recyclés et conditionnés. Remade in France commercialise des « kits batteries » et des « kits écrans », accompagnés de tutoriels et garantis un an, via la grande distribution et par Internet. « C’est une success story à la Française. Nous détenons 80 % du marché car nous avons été les premiers à avoir cette démarche. Le défi était ambitieux, mais nous étions bénéficiaires dès la première année », explique Caroline Angé, directrice générale adjointe de l’entreprise, qui lance une filiale aux Etats-Unis.

Même le secteur du textile fournit des exemples d’entreprises qui parviennent à produire en France. La marque 1083, avec ses jeans produits dans l’Hexagone et vendus pour l’essentiel via Internet, entre 89 et 109 euros, est l’une des stars du salon. Un peu plus loin, on rencontre aussi le stand de l’entreprise Tricotage de Marmoutier, une quarantaine de salariés, basée en Alsace, qui fabrique des gilets en laine et en coton entre une quarantaine et une cinquantaine d’euros, commercialisés via son propre atelier boutique et Internet.

Le salon « Made in France » est né en 2012 avec 80 exposants. Il en compte à présent 450. Et le nombre de visiteurs aussi est en constante augmentation. D’après un sondage Ifop, réalisé pour l’organisateur du salon et le Crédit Agricole, neuf Français sur dix considèrent que la thématique du « Made In France » est importante pour l’avenir. La même proportion estime que cette démarche permet de préserver emplois et savoir-faire. Et dans les critères de choix des consommateurs, pour l’achat d’un produit, le paramètre monte en puissance.

Anne d’AUBRÉE

Autres actualités

Newsletter 76189 Annonces en ligne 100% des annonces du département Déposer une annonce légale

Les journaux

Actualités

Annonces légales

Déposer une annonce Légale en ligne !

  • Devis immédiat
  • Attestation de publication immédiate par e-mail
  • Relecture par nos services
  • Système de paiement sécurisé par carte bancaire
Publicité
Publicité