Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Publicité

Les créations d’entreprises repartent à la hausse

Économie 24 mars 2017

Selon l’Insee, près de 554 000 entreprises ont été créées en 2016, soit une hausse de 6 % par rapport à 2015, tirée en grande partie par les VTC, livraisons à domicile et les activités de conseil. Les immatriculations de sociétés représentent plus du tiers des créations.  

La dynamique des créations d’entreprises est repartie en 2016 : 554 000 entreprises ont été créées, l’an passé, soit 29 000 de plus qu’en 2015. Une hausse de 6 % qui représente l’augmentation la plus forte depuis six ans, révèle une récente étude de l’Insee. D’un côté, les créations de sociétés se sont accrues de 10 % (188 800 inscriptions), soit la hausse la plus importante depuis 2009 (année de la création du régime d’auto-entrepreneur). De l’autre, les créations d’entreprises individuelles classiques (hors micro-entrepreneurs) ont retrouvé leur niveau d’avant crise, avec 142 400 inscriptions en 2016 (+ 10 % par rapport à 2015).

Les micro-entreprises en perte de vitesse, les SAS confirment leur progression

En 2016, le nombre de créations de micro-entreprises (régime qui a remplacé l’auto-entreprise, fin 2014) a atteint son niveau le plus bas depuis 2009, avec un très léger recul (-0,3 %), après la forte dégradation de 2015 (-21 %), suite au nouvel encadrement du statut. La part des immatriculations de micro-entrepreneurs dans le nombre total de créations poursuit cependant sa chute : ceux-ci représentaient 58 % des immatriculations en 2010, contre seulement 40 % en 2016, soit la proportion la plus faible depuis la mise en place du régime. Les secteurs contribuant le plus à cette baisse sont le commerce (-18 %) et la construction (-22 %).

À l’inverse, la part des créations de sociétés et celle des entreprises individuelles classiques progressent, soit, respectivement, 34 % et 26 %. Et pour la première fois, la majorité des sociétés nouvellement créées sont des sociétés par actions simplifiées (SAS) : elles représentent désormais plus de la moitié des créations (56 % contre 48 % en 2015 et 39 % en 2014). Ce, au détriment des SARL dont la proportion continue de décroître, puisqu’en 2016, elles ne constituaient plus que 40 % des entreprises créées (48 % en 2015 et 57 % en 2014).

Autre évolution positive, les créations d’entreprises augmentent dans la plupart des secteurs d’activité. Notamment, elles se confirment nettement dans celui des transports et entreposage (+56 %, après +46 % en 2015) et des activités « spécialisées, scientifiques et techniques » (+10 %). Le premier secteur contribue pour « près de la moitié à la hausse globale et le second pour un peu plus d’un quart », précise l’institut de statistique. La forte hausse dans les transports s’explique par le succès de deux activités, les « autres activités de poste et de courrier » (particulièrement la livraison à domicile avec 13 500 créations en 2016, après 3 900 en 2015) et le transport de voyageurs par taxi (13 400 créations en 2016, après 10 020 en 2015), essentiellement grâce au développement des entreprises de VTC. Dans les activités spécialisées scientifiques et techniques, « l’activité de conseil pour les affaires et autres conseils de gestion contribue pour plus des deux tiers » à l’accroissement des immatriculations, l’an dernier, dans ce secteur.

À l’opposé, la tendance est au recul dans la construction (- 3 %), les « autres services aux ménages » (- 2 %) et le commerce (- 1 %), secteur où les créations restent toutefois les plus fréquentes (près d’une sur cinq).

Des créateurs d’entreprises plus jeunes, et majoritairement des hommes

Les nouveaux entrepreneurs sont majoritairement des hommes, particulièrement dans les secteurs de la construction (98 %), les transports et l’entreposage (94 %) et l’information et la communication (79 %). Quant à la proportion des femmes créatrices (40 %), elle reste stable par rapport à 2015. En 2016, ces dernières sont surtout présentes dans le secteur de la santé humaine et l’action sociale (73 %) et les activités de services aux ménages (67 %). Selon l’étude, l’âge moyen des créateurs d’entreprises individuelles diminue légèrement en 2016 (de 38 à 37 ans). Comme en 2015, « la part des moins de 30 ans et celle des 60 ans ou plus sont plus élevées chez les micro-entrepreneurs que chez les créateurs d’entreprises individuelles classiques », précise l’Insee. Autre constat, seules 7 % des nouvelles entreprises (hors micro-entreprises) sont employeuses dès leur création et celles qui embauchent emploient en moyenne 2,6 salariés.

Sur le plan géographique, les créations augmentent dans quasiment toutes les régions, plus nettement en Ile-de-France (+13 %), qui a accueilli, l’an passé, 29 % des sièges de nouvelles entreprises : une dynamique portée, comme en 2015, par le développement des VTC et des livraisons à domicile. Viennent ensuite la Normandie (+5 %), le Grand Est et l’Auvergne-Rhône-Alpes (+4 %).

Camille SCHAUB et B.L.

Autres actualités

Newsletter 79852 Annonces en ligne 100% des annonces du département Déposer une annonce légale

Les journaux

Actualités

Annonces légales

Déposer une annonce Légale en ligne !

  • Devis immédiat
  • Attestation de publication immédiate par e-mail
  • Relecture par nos services
  • Système de paiement sécurisé par carte bancaire
Publicité
Publicité