Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Publicité

Les sylviculteurs du Sud-Ouest s’organisent

Indicateurs régionaux 16 décembre 2016

À l’initiative du Syndicat des Sylviculteurs du Sud-Ouest et de la Coopérative Alliance Forêts Bois, la Fédération Nationale de la Forêt de Plantation a été créée en novembre dernier. Objectif : défendre la filière sur les marchés et auprès des pouvoirs publics.

Il ne s’agit pas d’être contre tel ou tel organisme qui prétend faire la même chose, mais au contraire de démultiplier les initiatives et les démarches pour que les sylviculteurs apparaissent plus nombreux, qu’ils soient politiquement plus visibles, qu’ils se fassent entendre et reconnaître », indique-t-on du côté du Syndicat des Sylviculteurs du Sud Ouest. Pour les promoteurs de cette initiative, il s’agit plutôt de « proposer à toutes les organisations de propriétaires forestiers qui pratiquent une sylviculture dynamique de se fédérer pour promouvoir les notions de production forestière, de plantation, de récolte, de rentabilité et de rémunération des services assurés par leurs forêts cultivées ». Vaste programme quand on sait qu’il existe de multiples profils de propriétaires forestiers souvent tentés par une forme d’individualisme.
Constituée d’un million d’hectares de pins maritimes, la forêt des Landes de Gascogne appartient, en effet, pour 92 % à des propriétaires privés. Ils possèdent 73 % des surfaces, soit une superficie de 38 hectares en moyenne et vivent à proximité de leurs domaines.


Des sylviculteurs producteurs

Cette nouvelle Fédération Nationale a donc pour vocation d’agir dans un premier temps en direction de l’État, des Régions et de l’ensemble des collectivités territoriales : « il nous faut soutenir le concept d’entreprise sylvicole afin de mieux faire comprendre le rôle de nos propriétés forestières et d’apparaître comme des sylviculteurs — producteurs et pas seulement comme des propriétaires à la tête d’un patrimoine commun », explique Éric Dumontet, Secrétaire général adjoint du Syndicat des Sylviculteurs du Sud Ouest. Les responsables régionaux de la filière insistent sur la nécessité de « bénéficier d’un contexte juridique, fiscal et financier assurant aux entreprises sylvicoles un revenu ». En direction du marché la profession entend « participer à la valorisation des produits, répondre à la compétitivité mondiale, assurer la promotion des produits issus d’essences certifiées et des qualités des bois labellisés suivant des signes officiels d’origine ».


Syndicats et producteurs

Cette représentation nationale est unique dans le monde professionnel forestier car elle regroupe des organisations syndicales et des organisations de producteurs. Elle a vocation à s’ouvrir à l’ensemble des organismes qui en partagent la politique : pépiniéristes, autres syndicats de sylviculteurs ou coopératives. Elle s’adresse « à tout sylviculteur qui plante et cultive l’arbre et qui souhaite en tirer un revenu. » Cette Fédération a pour vocation à devenir l’interlocuteur privilégié auprès des instances politiques et administratives et s’affiche comme « un lobby dont la fonction unique sera la représentation en faveur du développement de la forêt de plantation en France ».
Éric MOREAU

Autres actualités

Newsletter 78365 Annonces en ligne 100% des annonces du département Déposer une annonce légale

Les journaux

Actualités

Annonces légales

Déposer une annonce Légale en ligne !

  • Devis immédiat
  • Attestation de publication immédiate par e-mail
  • Relecture par nos services
  • Système de paiement sécurisé par carte bancaire
Publicité
Publicité