Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Après son soutien à Mélenchon, la Primaire populaire présente ses excuses et acte sa fin

Les organisateurs de la primaire populaire, une initiative citoyenne qui était censée permettre l'union à gauche, ont présenté mercredi leurs "excuses", après leur décision, très critiquée, de soutenir le candidat insoumis Jean-Luc Mélenchon...

Les organisateurs de la primaire populaire ont présenté leurs excuses, après leur décision de soutenir le candidat insoumis Jean-Luc Mélenchon, et actent la fin de leur mouvement (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Damien MEYER)

Les organisateurs de la primaire populaire, une initiative citoyenne qui était censée permettre l’union à gauche, ont présenté mercredi leurs « excuses », après leur décision, très critiquée, de soutenir le candidat insoumis Jean-Luc Mélenchon, et actent la fin de ce mouvement.

Après avoir choisi de soutenir Christiane Taubira, lors d’un vote de 392.000 électeurs, le mouvement citoyen a dû prendre acte de son retrait faute de parrainages suffisants, et a annoncé le 5 mars dans un communiqué qu’il allait « soutenir et faire campagne » pour « l’Union populaire » de Jean-Luc Mélenchon, qui avait pourtant violemment rejeté cette initiative citoyenne.

« Aujourd’hui, nous aimerions vous présenter nos excuses », expliquent les organisateurs, qui reconnaissent que cette décision de soutenir le candidat insoumis « a généré tout autant d’enthousiasme que de colère, de compréhension que de défiance, de remerciements que de haine ». 

Ils soulignent que leur souhait initial, de « rassembler nos forces pour permettre à une candidature qui défend un projet écologique, social et démocratique de remporter l’élection présidentielle », s’est heurté aux refus des partis.

« Les partis politiques en sont responsables. Nous aurions dû l’acter, dénoncer les responsables », expliquent les organisateurs.

Ils expliquent avoir décidé il y a une semaine de « tenter le tout pour le tout » en soutenant la candidature de Jean-Luc Mélenchon. 

« A celles et ceux qui se sont sentis trahis par cette décision », ils précisent avoir renoncé « à une nouvelle consultation trop longue et coûteuse à mettre en œuvre à un mois de l’élection », mais reconnaissent qu’ils auraient « dû acter la fin de la Primaire Populaire et parler plus visiblement en notre nom propre ».

Enfin face aux critiques concernant le choix de soutenir celui qui était arrivé en 3e place au vote de la primaire populaire, derrière Christiane Taubira et l’écologiste Yannick Jadot, ils soulignent que « la Primaire est finie ». 

« Il s’agit désormais de parier sur le candidat le plus à même d’arriver au 2nd tour », insistent-ils, précisant que leur mouvement s’appelle désormais les « Victoires Populaires ». 

« Cette décision n’engage en rien les partenaires, financeurs et soutiens des premières heures de la Primaire Populaire », affirment-ils, assurant également que les fonds récoltés pour la primaire « ont été dépensés dans cet unique but ».

caz/vm/it

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques