Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Arrivée en Espagne d’un cargo transportant 18.000 tonnes de maïs ukrainien

Un cargo transportant 18.000 tonnes de maïs ukrainien est arrivé lundi en Espagne après avoir emprunté pour la première fois, selon une fédération agricole espagnole, la route de la mer...

Le cargo finlandais Alppila, transportant 18 000 tonnes de céréales pour animaux en provenance d'Ukraine, est déchargé au port de La Corogne, en Espagne, le 13 juin 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - MIGUEL RIOPA)

Un cargo transportant 18.000 tonnes de maïs ukrainien est arrivé lundi en Espagne après avoir emprunté pour la première fois, selon une fédération agricole espagnole, la route de la mer Baltique afin d’échapper au blocus russe.

L’Alppila, un cargo battant pavillon finlandais, est arrivé lundi matin à La Corogne, en Galice (nord-ouest de l’Espagne), où devait être déchargée sa cargaison de maïs destinée à l’alimentation animale.

Selon l’association galicienne de fabricants d’aliments pour animaux destinataire de la commande, l’Agafac, la cargaison de maïs a été acheminée d’Ukraine vers la Roumanie et la Pologne par camions avant de rejoindre le port polonais de Swinoujscie, au bord de la mer Baltique.

Il a fait ensuite escale dans le port allemand de Brunsbüttel, au nord-ouest d’Hambourg, avant de rejoindre les côtes espagnoles.

« Il s’agit du premier envoi de céréales à travers cette nouvelle route maritime ouverte dans la Baltique afin de contourner le blocus auquel la marine russe a soumis les ports ukrainiens de la mer Noire depuis le début de la guerre », assure l’Agafac.

Interrogé par l’AFP, un porte-parole du ministère ukrainien de l’Agriculture n’a pas été en mesure de confirmer s’il s’agissait du premier envoi de céréales ukrainiennes depuis la Baltique.

« Nous n’avons pas d’informations spécifiques au sujet du transport vers l’Espagne. Nous livrons (depuis l’Ukraine) les céréales en Pologne et en Roumanie », a-t-il dit.

L’invasion russe lancée le 24 février a paralysé les exportations de céréales de l’Ukraine -acteur majeur de ce secteur- et provoqué une flambée des prix des céréales et des engrais, menaçant de crise alimentaire de nombreux pays, surtout africains et moyen-orientaux.

Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, Kiev exporte actuellement deux millions de tonnes de céréales par train chaque mois, mais cela reste largement en dessous de ce qu’elle exportait avant le conflit via ses ports, notamment celui d’Odessa.

Les Nations unies et certains pays comme la France et la Turquie poussent pour que soit ouvert un corridor maritime en mer Noire permettant aux exportations ukrainiennes de reprendre.

Fin mai, le prochain chef des forces américaines en Europe, le général Chris Cavoli, avait indiqué que l’Allemagne avait mis sur pied un « pont ferroviaire » avec l’Ukraine pour aider Kiev à exporter les céréales s’accumulant dans le pays à cause du blocus russe.

La compagnie ferroviaire allemande « est en train d’extraire d’Ukraine des quantités massives de céréales en ce moment, via la Pologne en direction des ports du nord de l’Allemagne pour leur exportation », avait-il précisé.

bur-vab/mg/LyS

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques