Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Ascension réussie pour la Bourse de Paris

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse de 1,78% jeudi, au terme d'une séance avec des volumes d'échanges réduits, portée par les valeurs du luxe, avec des investisseurs rassurés sur...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la bourse de Paris, à la Défense, le 21 novembre 2019 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse de 1,78% jeudi, au terme d’une séance avec des volumes d’échanges réduits, portée par les valeurs du luxe, avec des investisseurs rassurés sur les intentions de la banque centrale américaine.

L’indice vedette CAC 40 a progressé de 111,94 points à 6.410,58 points. La veille, il avait déjà pris 0,73%. 

Après une ouverture neutre, la cote parisienne a pris le chemin de la hausse, accélérant en début de journée puis après l’ouverture des marchés américains, soutenus notamment par de bons résultats de détaillants. 

Cependant, ce mouvement s’est fait dans des volumes réduits, à 2,85 milliards d’euros, signe que la tendance reste fragile en l’absence de nombreux opérateurs dans les salles de marché. 

Les investisseurs ont digéré le compte-rendu des débats de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, où aucun des intervenants n’a plaidé pour un relèvement des taux directeurs de 75 points de base, contre 25 habituellement et 50 envisagés par les économistes pour sa prochaine réunion, en juin. 

« La perspective actuelle de hausses des taux semble adaptée à la trajectoire de l’inflation d’autant plus que, aux Etats-Unis, l’indice d’inflation PCE +core+ », c’est à dire hors prix de l’énergie et de l’alimentation, « est ressorti un peu en deçà des attentes » jeudi, note Christopher Lhuillier, responsable experts en investissements financiers chez Milleis Banque. 

Si le pic de l’inflation est passé, « il n’y aura pas la nécessité de faire des hausses de 75 points de base », poursuit M. Lhuillier. 

Cela serait bienvenu car l’économie américaine donne des signes de faiblesse, avec une contraction plus forte que prévu dans un premier temps pour le produit intérieur brut (PIB) américain. 

Le luxe fait briller Paris

Les valeurs du luxe, poids lourd de la cote, ont poursuivi le rebond entamé en milieu de séance mercredi après avoir reculé après des doutes liés à l’économie chinoise. LVMH a pris 3,67% à 571,20 euros, Kering 3,45% à 467,70 euros et Hermès 2,45% à 1.045,50 euros.

Vivendi majoritaire au capital de Lagardère

Le géant français des médias Vivendi, maison mère de Canal+, Havas et Editis, détient la majorité du capital (55,4%) de Lagardère à l’issue de la première phase de son OPA sur le groupe propriétaire de l’éditeur Hachette et d’influents médias. Le titre Vivendi a cédé 0,32% à 11 euros. C’était une des rares valeurs dans le rouge au sein du CAC 40 jeudi.

Euronext CAC40

fs/jbo/eb

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques