Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Bac 2022: premières épreuves de spécialité, après deux années perturbées par le Covid

C'est parti pour le bac 2022, avec des épreuves écrites de spécialité qui se tiennent à partir de mercredi pour la première fois pour 523.199 lycéens. Reportées de mars à mai en raison du Covid, elles...

Epreuve du baccalauréat en juin 2021 à Strasbourg (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - FREDERICK FLORIN)

C’est parti pour le bac 2022, avec des épreuves écrites de spécialité qui se tiennent à partir de mercredi pour la première fois pour 523.199 lycéens. Reportées de mars à mai en raison du Covid, elles ne sont pas prises en compte dans Parcoursup.

Une lycéenne consulte le site de Parcoursup en mai 2018 à Lille (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – DENIS CHARLET)

« Du fait de la crise sanitaire (du Covid-19), les deux précédentes sessions nous avaient conduits à prendre des aménagements très substantiels. C’est finalement la première fois que les épreuves terminales de spécialité peuvent se tenir dans le format prévu », a rappelé lundi lors d’un point de presse le directeur général de l’enseignement scolaire (Dgesco) Edouard Geffray.

En 2020, les lycéens de Terminale avaient obtenu, ou pas, leur baccalauréat sur la base de leurs notes en contrôle continu. A cause de la pandémie, les épreuves avaient été annulées.

L’an dernier, le contrôle continu avait encore représenté l’essentiel de la note finale de l’examen. La philosophie avait été la seule épreuve écrite, avec le français en Première.

Début de retour à la normalité en 2022. Mais pas tout à fait puisque les épreuves de spécialité, nées de la réforme du baccalauréat décidée par le ministre Jean-Michel Blanquer et donc encore jamais organisées, ont été reportées de deux mois. 

La crise sanitaire et la charge des programmes pour ces spécialités –les deux matières « majeures » choisies par chaque lycéen en Terminale– faisaient craindre que les élèves ne soient pas prêts à passer les épreuves écrites dès mars.

– « Impact sur la motivation » –

Le calendrier adopté signifie aussi que les notes des épreuves de spécialité ne sont pas prises en compte dans Parcoursup, la plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur, et donc dans les dossiers examinés par les établissements auxquels ont candidaté les futurs bacheliers. 

À la place, les dossiers indiqueront les moyennes de spécialités sur les trois trimestres de Première et les deux premiers de Terminale.

Clarisse, 18 ans, au lycée Racine à Paris, se dit « un peu embêtée » de ce report. Et « le fait que ça ne compte pas dans Parcoursup a un impact sur la motivation de beaucoup », relève-t-elle. 

Cette année, 523.199 candidats passent le bac, dont 381.221 dans la voie générale et 141.978 dans la voie technologique. Ils vont plancher sur ces épreuves, qui se déroulent de mercredi à vendredi en fonction des matières. Un peu plus de 45.000 correcteurs seront mobilisés.

Parmi les spécialité les plus choisies, les Mathématiques, en tête, rassembleront 142.730 candidats, contre 136.466 en Sciences économiques et sociales (SES) ou 106.994 en Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP).

– « Le nouveau bac » –

Outre le report des épreuves, les sujets ont également été aménagés: les candidats disposeront d’un plus grand choix de questions ou d’exercices. Le programme reste celui prévu pour mars. Ces lundi et mardi sont consacrés à la révision du programme des spécialités dans les lycées. 

« Au début, j’étais vraiment déçue » que ces épreuves ne soient pas prises en compte dans Parcoursup, déclare Dilara, 17 ans, lycéenne à Clermont-Ferrand, qui révise pour les Maths et la Physique-chimie. « On se disait que c’était un peu notre chance pour se rattraper et avoir des meilleures notes au bac ».

« Mais je me dis aussi que ça me permettra peut-être d’avoir une meilleure note que si je les avais passées en février », ajoute-t-elle. Et malgré un enjeu moindre, elle avoue: « On est tous un peu stressés, surtout que ça fait deux ans que le bac n’a pas eu lieu, et qu’en plus c’est le nouveau bac ».

Car si les notes de ces épreuves écrites ne rentreront pas dans Parcoursup, il s’agit aussi, tout simplement, d’avoir le bac, sésame pour des études supérieures. Or ces épreuves de spécialité sont dotées d’un fort coefficient dans la note finale du bac.

Contrairement à ce qui était intialement prévu, les élèves connaîtront leurs notes à ces épreuves en même temps que le reste de leurs résultats du bac, début juillet.

Depuis la réforme du baccalauréat en 2019, les résultats reposent à 40% sur du contrôle continu et à 60% sur des épreuves terminales : le français écrit et oral en Première, et la philosophie, les spécialités et le grand oral en Terminale. 

asm-slb/fmp/tes

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques