Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

BCE et inflation plombent la Bourse de Paris (-1,12%)

La Bourse de Paris a démarré la journée de vendredi dans le rouge (-1,12%), coincée entre des annonces peu réjouissantes pour l'économie européenne de la Banque centrale européenne (BCE) et la publication attendue...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a démarré la journée de vendredi dans le rouge (-1,12%), coincée entre des annonces peu réjouissantes pour l’économie européenne de la Banque centrale européenne (BCE) et la publication attendue en milieu de séance de l’inflation américaine.

L’indice vedette CAC 40 cédait 71,48 points à 6.286,98 points à 09H40, après trois séances consécutives de baisse. 

Jeudi, les annonces de la BCE ont déjà fait reculer la cote parisienne de 1,40% et à Wall Street les pertes ont été encore plus prononcées: -1,94% pour le Dow Jones, -2,38% pour le S&P 500 et -2,75% pour le Nasdaq.

La BCE annoncé un relèvement de ses taux directeurs de 25 points de base en juillet et l’arrêt au même moment ses achats nets d’actifs, ce qui était attendu. 

Sa présidente Christine Lagarde a cependant également annoncé une nouvelle hausse des taux en septembre dont l’ampleur dépendra de l’inflation, source d’inquiétude pour les investisseurs.

Ce tournant historique de la politique monétaire européenne s’accompagne d’une révision des prévisions macroéconomiques: la BCE table sur une inflation plus forte que prévu en mars, à 6,8% pour 2022, et une croissance de 2,8% en 2022, au lieu de 3,7%.

Autre crainte des investisseurs: la BCE, bien que prête à agir, n’a pas vraiment présenté de solution pour limiter les risques de fragmentation financière et d’écarts entre les rendements des emprunts d’Etats de la zone euro.

L’écart entre le taux de la dette allemande à 10 ans, qui fait référence en Europe, et celui de la dette italienne à même échéance s’est fortement accru, dénotant l’inquiétude des investisseurs pour la dette de certains pays jugés fragiles. 

A la mi-journée, l’attention des investisseurs se tournera vers les Etats-Unis où l’indice des prix à la consommation de mai sera publié à 12h30 GMT (14h30 à Paris).

La Maison Blanche s’attend à un chiffre « élevé », alors que l’inflation avait un peu ralenti en avril (+8,3% sur un an) mais toujours proche de son plus haut en 40 ans.

En mai, la hausse des prix devrait de nouveau accélérer, selon un consensus d’analystes qui table sur +0,7%.

Si une accélération de l’inflation risque de déplaire aux marchés, un chiffre plus bas qu’attendu « raviverait l’espoir que l’inflation a atteint un pic il y a deux mois, et que le pire est derrière nous », anticipe Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

Crédit Agricole Assurances investit dans Repsol

Crédit Agricole Assurances et le fonds d’infrastructures suisse Energy Infrastructure Partners (EIP) ont annoncé jeudi l’acquisition de 25% des parts de Repsol Renovables, la branche du groupe pétrolier espagnol Repsol consacréé aux énergies renouvelables. L’action de la maison-mère Crédit Agricole perdait 2,74% à 9,54 euros, soit la pire baisse des valeurs du CAC 40, toutes en repli dans le même temps. 

2MX Organic finalise son « déspacking »

La société du trio Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zouari, 2MX Organic a annoncé la conclusion d’un « accord définitif de rapprochement » avec la coopérative agricole InVivo (Gamm Vert, Jardiland…). L’action de 2MX Organic prenait 0,41% à 9,90 euros.

jvi/lep/clr

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques