Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

« Bouge ta classe », le succès d’une pilule sportive quotidienne à Rennes

Echauffement, activité, étirements... Chaque jour, plus de 500 écoliers de Rennes et des alentours participent à une séance de sport simple mais efficace, dans le cadre du programme...

Des écoliers participent à une séance de sport dans le cadre du programme "Bouge" lancé par le Stade rennais, le 2 juin 2022 à Rennes (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Damien MEYER)

Echauffement, activité, étirements… Chaque jour, plus de 500 écoliers de Rennes et des alentours participent à une séance de sport simple mais efficace, dans le cadre du programme « Bouge » lancé par le Stade rennais.

Dominique Heude, enseignant d’une classe de CM1, emmène ses élèves pour une séance de sport dans le cadre du programme « Bouge » lancé par le Stade rennais, le 2 juin 2022 à Rennes (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Damien MEYER)

« Dès la rentrée, les élèves d’école élémentaire feront 30 minutes de sport chaque jour », a promis le président Emmanuel Macron cette semaine à Marseille. Selon le gouvernement, des milliers d’écoles ont déjà répondu à l’invitation. Mais dans la pratique, ce n’est pas si simple.

Des écoliers participent à une séance de sport dans le cadre du programme « Bouge » lancé par le Stade rennais, le 2 juin 2022 à Rennes (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Damien MEYER)

Cédric Sortais, enseignant d’une classe de CE2-CM1 dans un quartier éducation prioritaire de Rennes, et Dominique Heude, enseignant d’une classe de CM1 et directeur d’une école privée à Orgères, près de Rennes, n’arrivaient pas à atteindre, avec les activités en gymnase ou à la piscine, les trois heures de sport hebdomadaires déjà prévues dans les programmes.

Des écoliers participent à une séance de sport dans le cadre du programme « Bouge » lancé par le Stade rennais, le 2 juin 2022 à Rennes (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Damien MEYER)

Tous deux ont donc rejoint « Bouge ta classe », un programme inspiré d’un exemple écossais et lancé à la rentrée 2021 par le Stade rennais, qui multiplie les actions de lutte contre la sédentarité à tous les âges.

Des écoliers participent à une séance de sport dans le cadre du programme « Bouge » lancé par le Stade rennais, le 2 juin 2022 à Rennes (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Damien MEYER)

Pour cette première année, le club a sélectionné 18 classes, qui ont élaboré pendant l’automne des séances de sport de 15 minutes avec des activités autour de verbes (courir, sauter, lancer, jongler…).

Et depuis janvier, les 18 enseignants suivent chaque semaine le programme établi par l’une des classes. Une plateforme commune permet de partager des images des séances, mais aussi de recevoir chaque semaine un message vidéo d’encouragement d’un joueur du club.

– « Plus d’énergie pour travailler » –

Dans la classe de Dominique Heude, le sport a lieu en tout début de journée: les enfants posent leur cartable en classe et sortent courir sur l’asphalte cabossé de la cour pour s’échauffer. 

Puis vient l’activité. Ce matin: ramasser. Répartis par équipe, les enfants doivent se relayer pour aller récupérer des plots disséminés dans la cour. Quelques étirements rapides, et tout le monde va s’installer en classe. 

« Après le sport, on a plus d’énergie pour travailler et pour le reste de la journée », assure Adam, 10 ans.

« On est tous prêts en même temps, on a fait une activité ensemble et on part ensemble pour la journée », se réjouit Dominique Heude.

Dans la classe de Cédric Sortais, le sport est placé en début d’après-midi, quand les enfants reviennent, souvent très excités, d’une longue pause de midi.

Là, l’échauffement est plus élaboré, dirigé par deux élèves blessés qui aident aussi à mettre en place les plots et les cerceaux du parcours de l’activité. Le verbe: slalomer.

A la fin, Cédric Sortais prend le temps de réunir tout le monde en cercle quelques minutes, les yeux fermés, avant de proposer des étirements.

– « Ca calme » –

« J’aime bien ça, ça calme », assure Josaphat, 8 ans. Stecia, 10 ans, préfère passer du temps en classe. Mais « si je ne fais pas le sport, je n’arrive pas à me détendre », note-t-elle.

« Pour les enfants, c’est important de ritualiser les choses. Comme la dictée, le calcul mental, le sport devient un rituel », explique Cédric Sortais.

Les clés du succès: des enseignants motivés, un programme simple à appliquer avec les moyens du bord et une émulation organisée entre les participants.

Mais pour les deux enseignants, difficile d’imaginer généraliser l’expérience. Pour l’instant, le Stade rennais veut doubler le nombre de classes participantes l’an prochain et compte sur l’exemple donné au sein de chaque établissement.

Dans l’école de Dominique Heude, plusieurs enseignants sont ainsi intéressés, tout comme les autres élèves, qui entendent leurs camarades chaque matin. Mais les 15 minutes de « Bouge » ou les 30 minutes du président Macron ne peuvent pas « devenir une injonction », prévient-il.

« On va se heurter à des conditions matérielles. J’ai du mal à imaginer mes dix classes le matin tous ensemble sur la cour, ça ferait un peu Corée du Nord », relève l’enseignant. « Mais rien n’est impossible. Si l’équipe est partante, on s’organisera ».

fcc/hdu/chc

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques