Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

« Commando Erignac »: Simeoni pour un rapprochement de Ferrandi et Alessandri au plus vite

En plein déplacement de Gérald Darmanin en Corse, le président autonomiste du conseil exécutif de l'île, Gilles Simeoni, a plaidé jeudi pour un rapprochement "dans les jours à venir" de Pierre Alessandri et Alain Ferrandi, condamnés à...

Le président autonomiste du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni (D) et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 16 mars 2022 à Ajaccio (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Pascal POCHARD-CASABIANCA)

En plein déplacement de Gérald Darmanin en Corse, le président autonomiste du conseil exécutif de l’île, Gilles Simeoni, a plaidé jeudi pour un rapprochement « dans les jours à venir » de Pierre Alessandri et Alain Ferrandi, condamnés à la perpétuité pour l’assassinat du préfet Erignac. 

« Il est impératif à mon sens que ces deux condamnés soient à Borgo pas seulement à l’été mais dans les jours à venir », a insisté Gilles Simeoni sur France Inter, en demandant de « déconnecter cette application du droit de la situation actuelle » de tension en Corse.

Le ministre de l’Intérieur, en Corse depuis mercredi pour tenter d’apaiser la situation après deux semaines de colère voire d’émeutes consécutives à l’agression le 2 mars à la prison d’Arles (Bouches-du-Rhône) d’Yvan Colonna, le troisième membre du +commando Erignac+ condamné à la perpétuité, a reçu mercredi soir les proches et avocats des deux détenus.

Le 11 mars, le Premier ministre Jean Castex a levé le statut de « détenu particulièrement signalé » (DPS) de Pierre Alessandri et Alain Ferrandi, ouvrant la voie à un éventuel rapprochement vers une prison corse.

« La levée de DPS amène le rapprochement possible, notamment dans la prison de Borgo », où des travaux ont déjà été faits pour les accueillir, a confirmé mercredi soir Gérald Darmanin lors d’un point presse à l’issue de sa première journée en Corse.

Mais le ministre a aussitôt conditionné cette décision à un retour au calme sur l’île. Une fois qu’il sera revenu, le rapprochement sera « très rapidement d’actualité », a-t-il promis. « Ce ne peut pas être la rue qui commande », avait-il déjà insisté dans un entretien au quotidien Corse-Matin publié mercredi matin.

Selon Gilles Simeoni, jeudi matin, ce rapprochement doit uniquement se faire « par application du droit, c’est aujourd’hui cette logique là qu’il faut appliquer et qui va faire retomber la pression », a-t-il insisté, en rappelant que les deux hommes « attendent depuis plus de quatre ans que le droit au rapprochement, qui est un droit acquis, soit mis en oeuvre ».

Interrogé par l’AFP jeudi matin, le fils d’Alain Ferrandi a affirmé que le ministre n’avait pris « aucun engagement précis » sur une date d’un éventuel rapprochement de son père et de son codétenu à Poissy en région parisienne.

« J’espère qu’ils ont pris la mesure qu’il n’y a aucun passe droit demandé, simplement l’application de la loi », a insisté Simon Paulu Ferrandi: « On n’est pas là pour demander une faveur mais une régularisation de la situation ».

san-mc/ol/vk 

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques