Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Covid: les enfants des soignants seront accueillis à l’école en cas de fermeture de classe

Les enfants des soignants continueront d'être accueillis à l'école en cas de fermeture de leurs classes en raison de contaminations par le Covid-19, a annoncé mardi matin...

Des enfants de soignants jouent dans la cour d'une école privée à Paris le 30 avril 2020 pendant le premier confinement (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - STEPHANE DE SAKUTIN)

Les enfants des soignants continueront d’être accueillis à l’école en cas de fermeture de leurs classes en raison de contaminations par le Covid-19, a annoncé mardi matin le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

« Nous avons prévu un accueil partout en France (…) des enfants de soignants pour faire en sorte que les soignants puissent continuer à travailler », a-t-il indiqué sur France Inter.

La liste détaillée des professions de santé concernées sera communiquée « dans la journée ».

Cette mesure « va encore contribuer à la mise sous tension des écoles », a dénoncé auprès de l’AFP Stéphane Crochet, secrétaire général du SE-Unsa, regrettant d’apprendre « les choses au fil de l’eau » et se demandant surtout « comment les mettre en place ».

Quand une classe est fermée pour cause de Covid-19 chez plusieurs élèves, « les enseignants sont à l’école, il est donc possible d’accueillir les enfants de soignants », a-t-il relevé.

En revanche, lorsque les professeurs sont absents car positifs au Covid-19 ou cas contacts et non-remplacés, « nous ne pouvons pas mettre les élèves dans les autres classes, les parents les récupèrent, et là je ne sais pas ce qu’on fait des enfants de soignants », s’est interrogé le syndicaliste.

« Forts de l’expérience de la garde d’enfants des personnels prioritaires », les enseignants craignent de devoir accueillir « un très grand nombre d’élèves » dans une situation compliquée par l’absence des enseignants, a insisté le secrétaire général du SE-Unsa.

La rentrée scolaire s’est déroulée lundi sous la menace du variant Omicron, qui fait redouter aux parents d’élèves et aux enseignants un mois de janvier perturbé par les risques de contaminations au Covid, de fermetures de classes et d’absence de professeurs pour maladie.

Les élèves ont retrouvé leurs classes sous le même protocole sanitaire: le niveau 3 (sur 4) est maintenu dans les écoles élémentaires, tout comme le niveau 2 dans les collèges et lycées, afin de réduire le brassage entre les classes et les niveaux.

En revanche, il n’y a plus de fermeture de classe dès que l’on atteint trois cas de Covid, mais seulement « en fonction de la situation » et « en présence par exemple d’un très grand nombre de cas », selon le ministère.

Deuxième évolution: le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a décidé de soumettre désormais les élèves à trois tests en quatre jours s’il y a un positif dans la classe.

cs-abt-asm/ggy/bow

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques