Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Crise des opiacés: nouvel accord sur le plan de faillite du laboratoire Purdue

Un nouvel accord sur la faillite du laboratoire Purdue, accusé d'avoir alimenté la crise des opiacés aux Etats-Unis, été conclu jeudi avec les Etats encore réticents et prévoit que la famille Sackler, propriétaire du...

Le siège du laboratoire Purdue à Stamford, dans le Connecticut, le 16 septembre 2019 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - TIMOTHY A. CLARY)

Un nouvel accord sur la faillite du laboratoire Purdue, accusé d’avoir alimenté la crise des opiacés aux Etats-Unis, été conclu jeudi avec les Etats encore réticents et prévoit que la famille Sackler, propriétaire du groupe, verse jusqu’à 6 milliards de dollars.

Cet accord, qui doit encore être approuvé par un juge des faillites, prévoit toujours une certaine immunité pour les membres de la famille Sackler mais relève le montant qu’ils acceptent de payer.

Une précédente version du plan, approuvée en septembre, avait reçu le soutien d’une écrasante majorité des créanciers de la société ainsi que de plus de 40 Etats américains. Mais neuf Etats avaient décidé de faire appel.

L’accord, arguaient-ils, ne permettait pas aux victimes de se faire entendre et d’éventuellement porter plainte contre les Sackler au civil. Les membres de la famille peuvent toujours faire l’objet de poursuites pénales.

Pour surmonter les réticences de ces Etats, la famille Sackler a finalement accepté de payer au moins 5,5 milliards de dollars et jusqu’à 6 milliards en fonction de la vente des activités du laboratoire à l’étranger.

Elle avait jusqu’à présent proposé de verser 4,3 milliards, en plus de 225 millions déjà payés au ministère de la Justice.

La finalisation de l’accord devrait permettre d’enclencher les premiers versements.

La promotion agressive du médicament anti-douleur OxyContin par Purdue, poussée par la famille Sackler qui le savait pourtant très addictif, est considérée par beaucoup comme le déclencheur de la crise des opiacés.

Le laboratoire Purdue s’était déclaré en cessation de paiements en septembre 2019, proposant un plan de faillite pour solder l’avalanche de litiges à son encontre et acceptant de plaider coupable. 

Le plan de faillite prévoit que l’entreprise Purdue en elle-même ferme ses portes d’ici 2024 aux Etats-Unis au profit d’une nouvelle entité gérée par un trust. Outre la vente d’OxyContin à des fins « légitimes », elle doit fournir, gratuitement ou à prix coûtant, des médicaments anti-overdose et des traitements contre la dépendance aux opiacés.

Une juge américaine avait invalidé en décembre ce plan, estimant que le juge des faillites qui avait entériné l’accord en septembre n’avait pas l’autorité pour empêcher d’éventuelles futures poursuites au civil contre les membres de la famille. 

jum/juj/eb

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques