Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

Ehpad: le fondateur d’Orpea réfute la « caricature » de son groupe devant les députés

Le fondateur du groupe Orpea, Jean-Claude Marian, a contesté mercredi devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale la "caricature" de son entreprise, faite selon lui dans un livre dénonçant des manquements...

Le fondateur du groupe Orpea, Jean-Claude Marian, a contesté la "caricature" de son entreprise faite selon lui dans un livre dénonçant des manquements et même des maltraitances dans ses Ehpad (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - LOIC VENANCE)

Le fondateur du groupe Orpea, Jean-Claude Marian, a contesté mercredi devant la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale la « caricature » de son entreprise, faite selon lui dans un livre dénonçant des manquements et même des maltraitances dans ses Ehpad.

Celui qui est désormais président d’honneur du groupe Orpea a réagi pour la première fois depuis la parution fin janvier du livre-enquête Les Fossoyeurs, du journaliste Victor Castanet, dans lequel sa gestion est mise en cause. « Il n’existe pas un système Orpea, mais un système des Ehpad à perfectionner », a-t-il reconnu.

Ce système Orpea est pourtant « démontré à la fois dans l’ouvrage de M. Castanet et dans le témoignage des ex-employés », a rétorqué le député (LREM) Didier Martin.

Pendant plus d’une heure d’audition, Jean-Claude Marian a défendu devant la commission « l’oeuvre d’une vie » fondée en 1989, loin de « la caricature qui en est faite dans le livre de M. Castanet ».

Les interrogations de la commission ont porté sur le développement international d’Orpea, l’enrichissement des dirigeants et les marges arrières auprès des fournisseurs détaillées dans le livre.

Le président d’honneur a rappelé son départ de la direction générale et son abandon de tout droit de regard sur Orpea en 2013, et le fait qu’il a donné mandat en 2019 pour revendre ses dernières actions dans le groupe coté en Bourse.

« Votre seule réponse consiste à dire que vous n’étiez pas informé. Est-ce que vous êtes en train de dire que vos directeurs ne vous rendaient aucun compte ? », a asséné le député (PS) Boris Vallaud.

En réponse à une question, M. Marian a par ailleurs nié avoir proposé 15 millions d’euros au journaliste indépendant contre son silence. « Jamais de ma vie je n’ai proposé de l’argent à Victor Castanet pour qu’il cesse ses recherches, et je n’ai jamais mandaté quiconque dans cette perspective », a-t-il dit.

Sollicité à quatre reprises par les députés sur l’absence de plainte contre Victor Castanet face aux prétendues contre-vérités, Jean-Claude Marian a répondu « envisager » de porter plainte « à titre personnel » pour « diffamation par insinuation ».

Le fondateur du groupe a réitéré ses « excuses » auprès des personnes hébergées et leurs familles qui ont subi de mauvais traitements dans les Ehpad Orpea.

« On reste sur notre faim », a confié la présidente de la commission Fadila Khattabi (LREM) en conclusion de l’audition, estimant que Jean-Claude Marian a « développé une entreprise dans laquelle il y a de la souffrance pour les résidents mais aussi de la part des employés. »

Le bilan des auditions de la commission des affaires sociales est attendu la semaine prochaine.

qbo/cel/swi

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques