Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Ferries: Londres va faire appliquer le salaire minimum sur les lignes européennes

Londres va mettre en place une nouvelle législation obligeant les compagnies de ferries dont les trajets passent par le Royaume-Uni à rémunérer leurs salariés sur ces routes au salaire minimum britannique...

Des navires de la compagnie P&O Ferries dans le port de Douvres, dans le Kent, le 11 avril 2022 s Travellers heading to France from England were urged Saturday to pack food and water after huge queues developed on routes to the ferry port of Dover. Foremost was the suspension of sailings by P&O Ferries on the popular Dover-Calais route, after it fired nearly 800 seafarers without notice, with another factor was problems with customs processes for freight lorries heading to Dover, after Britain's Brexit divorce from the European Union. A DFDS passenger ferry (R) bound for France passes P&O's 'Pride of Kent' (foreground), 'Spirit of Britain' (L) and 'Pride of Canterbury' (C) ferries, as it departs for France, from the Port of Dover on the south east coast of England, on April 11, 2022. (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Ben Stansall)

Londres va mettre en place une nouvelle législation obligeant les compagnies de ferries dont les trajets passent par le Royaume-Uni à rémunérer leurs salariés sur ces routes au salaire minimum britannique, jusqu’ici pas obligatoire sur les trajets internationaux.

Le ministre des Transports, Grant Shapps, avait promis fin mars de prendre une telle mesure, quelques jours après le licenciement brusque de 800 employés des ferries britanniques P&O, remplacés par des salariés externalisés payés bien moins que le salaire minimum, ce qui avait fait scandale.

Dans un communiqué, le ministère des Transport explique que la nouvelle législation va « interdire aux ferries qui ne rémunèrent pas leurs travailleurs au niveau équivalent au salaire minimum d’accoster au Royaume-Uni ».

La mesure sera mise en place lors de la prochaine session parlementaire et donnera lieu à une consultation avec les ports et le secteur maritime.

Le ministère précise par ailleurs que le gouvernement continue à tenir des « discussions bilatérales positives » avec la France, les Pays-Bas, l’Espagne, l’Allemagne, l’Irlande et le Danemark sur des « corridors de salaire minimum » lors des liaisons maritimes intra-européennes.

« Rien ne nous arrêtera pour nous assurer que les marins dans les ports britanniques sont payés équitablement. Les actions honteuses des ferries P&O ne représentent pas celles de notre secteur maritime de premier plan mondial », a commenté Grant Shapps, cité dans le communiqué.

P&O Ferries avait suspendu ses services sur sa liaison entre Douvres et le port de Calais (nord de la France) et licencié près de 800 marins le 17 mars.

Ces derniers ont été remplacés par des travailleurs externalisés, majoritairement étrangers, et payés bien en dessous du salaire minimum, provoquant la colère des autorités britanniques.

Après des semaines d’interruption, la circulation des bateaux de P&O reprend graduellement depuis la semaine dernière entre les côtes britannique et française.

Les autorités britanniques avaient aussi annoncé début avril le lancement d’enquêtes à la fois au plan pénal et civil à la suite des licenciements massifs de P&O.

La compagnie s’était défendue en affirmant que son modèle de coûts n’était pas tenable et que l’entreprise, frappée de plein fouet par la pandémie et l’effondrement des voyages internationaux, perdait 100 millions de livres par an.

ved/ode/abx

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques