Couverture du journal du 25/11/2022 Consulter le journal

Festival d’Avignon: le Russe Serebrennikov, interdit de quitter Moscou, en ouverture

Une pièce du metteur en scène et réalisateur russe, Kirill Serebrennikov, ouvrira le Festival d'Avignon en juillet, alors que l’artiste est toujours interdit de quitter Moscou après avoir été condamné pour une affaire de détournements...

Le metteur en scène et réalisateur russe Kirill Serebrennikov devant le théâtre Thalia à Hambourg, en Allemagne, le 14 janvier 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - MORRIS MAC MATZEN)

Une pièce du metteur en scène et réalisateur russe, Kirill Serebrennikov, ouvrira le Festival d’Avignon en juillet, alors que l’artiste est toujours interdit de quitter Moscou après avoir été condamné pour une affaire de détournements de fonds jugée politisée par ses défenseurs.

Le metteur en scène portugais Tiago Rodrigues à Rennes le 5 juillet 2021 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Nicolas TUCAT)

« On ne sait pas pour l’heure s’il va être présent à Avignon. On le souhaite bien sûr ardemment », a expliqué à l’AFP le directeur du festival Olivier Py, précisant que « la programmation de cette pièce a(vait) été décidée il y a deux ans, bien avant l’invasion russe de l’Ukraine ».

Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov à Hambourg, en Allemagne, le 14 janvier 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – MORRIS MAC MATZEN)

A la Cour d’honneur du Palais des papes, lieu emblématique du festival (7-26 juillet), l’artiste de 52 ans, connu pour ses créations osées, son soutien aux LGBT+ et sa critique indirecte du régime de Vladimir Poutine, va présenter « Le Moine noir », basée sur une nouvelle peu connue d’Anton Tchekhov.

Le directeur du Festival d’Avignon Olivier Py en Avignon, le 5 juillet 2021 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Nicolas TUCAT)

Il avait déjà présenté une version préliminaire de cette pièce à Hambourg en janvier, lorsqu’il avait obtenu une autorisation surprise de faire un déplacement en Allemagne.

En juin 2020, M. Serebrennikov a été condamné pour détournement de fonds à trois ans de prison avec sursis et à une interdiction de sortir de Russie pendant cette période. 

– L’Ukraine en clôture –

M. Py a indiqué ne pas avoir eu d’hésitations concernant le maintien de sa programmation après l’invasion russe.

« C’est un signe particulier que d’ouvrir avec un artiste russe et de clore avec des artistes ukrainiennes dans ce contexte », a-t-il dit, en référence aux Dakh Daughters, groupe punk qui va participer fin juillet à un spectacle de Py lui-même, aux côtés de la chanteuse franco-béninoise Angélique Kidjo.

« Serebrennikov est un immense artiste, on avait envie de faire la Cour avec lui depuis longtemps et il fait partie des artistes qui rêvaient d’y venir pour présenter un spectacle », précise M. Py, dont c’est la dernière édition avant de passer le flambeau au Portugais Tiago Rodrigues.

« Il y a toujours une dimension autobiographique dans ce que fait Kirill mais à travers les oeuvres des autres », a précisé encore M. Py, en référence à la nouvelle de Tchekhov dont le héros est un intellectuel qui sombre dans la folie.

A son arrivée à Hambourg en janvier, M. Serebrennikov a affirmé à la presse n’avoir « aucune idée » de ce qui a motivé la décision des autorités d’autoriser ce bref déplacement, vu qu’il avait essuyé de nombreux refus par le passé pour d’autres projets.

Le réalisateur n’avait ainsi pas pu se rendre au festival de Cannes en juillet, où son film « La Fièvre de Petrov » était en lice pour la Palme d’or. L’une des principales actrices de ce film, Chulpan Khamatova, a annoncé récemment avoir quitté son pays pour la Lettonie, dénonçant la guerre en Ukraine.

– Effronterie –

Les déboires de Serebrennikov avec la justice ont débuté en août 2017 quand, en plein tournage du film « Leto », il est interpellé par la police et accusé de détournement de fonds publics.

Pour ses défenseurs, l’enfant terrible du théâtre russe, qui a un temps profité des faveurs du pouvoir, est châtié pour son effronterie.

Pendant un an et demi, il est assigné à résidence, sans accès à internet ou au téléphone. Mais il reçoit via son avocat des clés USB avec les vidéos des répétitions de ses spectacles, qu’il supervise par le même biais, montant par exemple un opéra à Hambourg ou encore la pièce « Outside » en 2019 au même Festival d’Avignon, sur la vie du photographe chinois censuré Ren Hang.

En février 2021, la mairie de Moscou l’a évincé du théâtre, le Centre Gogol, qu’il dirigeait depuis 2012.

En dépit de ces difficultés, le metteur en scène avait affirmé qu’il n’envisageait pas de quitter son pays.

« C’est ma patrie », avait-il confié à l’AFP. « Je l’aime beaucoup et j’ai de nombreux amis en Russie. Mes rêves sont toujours en Russie ».

ram/may/cal

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques