Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Finistère: 600 personnes contre une exploitation de lithium à Tréguennec

Quelque 600 personnes se sont rassemblées samedi à Tréguennec, petite commune du Sud-Finistère, pour dire leur opposition à une éventuelle exploitation d'un important gisement de lithium, ce métal très recherché pour la fabrication de...

Manifestation le 26 février 2022 à Treguennec dans le Finistere contre l'éventualité de l'exploitation d'une mine de Lithium, un métal rare utilisé dans les batteries (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - FRED TANNEAU)

Quelque 600 personnes se sont rassemblées samedi à Tréguennec, petite commune du Sud-Finistère, pour dire leur opposition à une éventuelle exploitation d’un important gisement de lithium, ce métal très recherché pour la fabrication de batteries, découvert sur un site naturel protégé.

« Nous craignons qu’un projet d’extraction de lithium puisse voir le jour à Tréguennec », a expliqué à l’AFP Stéphane Le Garrec, un habitant du secteur à l’initiative du rassemblement. « Aujourd’hui, il s’agit de marquer le coup, de montrer l’intérêt des gens pour le sujet et pour la protection de la biodiversité », a-t-il ajouté. 

La page Facebook « Lithium à Tréguennec, Non, Merci!!! » dont il et à l’origine comptabilisait samedi, une semaine après son lancement, près de 9.000 membres. 

Le gisement de lithium de Tréguennec a été révélé par le Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM) en 2018, mais les récents propos de membres du gouvernement rapportés dans la presse sur une possible exploitation du métal ont déclenché l’inquiétude des habitants.  

« Des ballons d’essai on en a déjà vus, à Plogoff notamment », a rappelé Viviane Gacquière, 50 ans, en référence au combat (1978-1981) victorieux des habitants du village breton contre un projet de centrale nucléaire.

« S’ils veulent renouveler leur petite expérience ici on ne se laissera de nouveau pas faire parce que le Bigouden, il est coriace », a-t-elle assuré, un panneau à la main sur lequel on pouvait lire « Nous ouvrons l’œil… la protection de la biodiversité est notre priorité ».

« Tréguennec n’est pas à vendre! », « Non au lithium », ou encore « Appel à la vigilance, la tempête Pompili menace sur le gisement de lithium de Tréguennec », pouvait-on lire sur d’autres panneaux. 

Interrogée par Les Echos, le 17 févier, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili avait affirmé que « la France doit extraire du lithium sur son territoire ».

Le gisement se situerait sur le site d’une ancienne carrière, au niveau du lieu dit Prat-ar-Hastel, une zone de marais et de dunes classée Natura 2000. Ce serait le deuxième plus important de France après celui de Beauvoir (Allier). 

Le lithium est un des composants les plus recherchés dans le monde actuellement pour la fabrication des batteries électriques automobiles, et son cours explose sur le marché mondial.

sf/aag/pb

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques