Couverture du journal du 02/12/2022 Consulter le journal

Finistère: la famille emportée par une vague pêchait sur la digue

Les trois membres d'une même famille, les parents et l'un des enfants, qui ont péri après avoir été emportés par une vague jeudi sur une digue à Plogoff (Finistère) pratiquaient la pêche, a...

La digue de Pors-Boulous où trois membres d'une famille ont été emportés par une vague, le 20 mai 2022 à Plogoff, dans le Finistère (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - FRED TANNEAU)

Les trois membres d’une même famille, les parents et l’un des enfants, qui ont péri après avoir été emportés par une vague jeudi sur une digue à Plogoff (Finistère) pratiquaient la pêche, a indiqué vendredi la préfecture maritime de l’Atlantique.

La digue de Pors-Boulous où trois membres d’une famille ont été emportés par une vague, le 20 mai 2022 à Plogoff, dans le Finistère (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – FRED TANNEAU)

Un arrêté d’interdiction du site a été pris vendredi par la mairie afin d’empêcher l’affluence de badauds et un éventuel sur-accident, a-t-on appris auprès de la préfecture du Finistère.   « Le jeudi 19 mai à 18h40, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Corsen reçoit une alerte du SAMU 29 lui signalant que trois membres d’une famille pratiquant la pêche ont été emportés par une lame depuis la cale de Pors Loubous à Plogoff », a précisé dans un communiqué la préfecture maritime.

La digue de Pors-Boulous où trois membres d’une famille ont été emportés par une vague, le 20 mai 2022 à Plogoff, dans le Finistère (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – FRED TANNEAU)

« Sauf survenue d’éléments nouveaux, ce drame n’aura a priori pas de suites judiciaires, aucune infraction n’étant à ce stade relevée », a précisé à l’AFP la procureure de la République de Quimper Carine Halley. Une enquête a été diligentée « uniquement » afin d’établir les circonstances des décès, a-t-elle ajouté.

(Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Fred TANNEAU)

Les deux adultes, âgés de 55 ans pour le père et de 33 ans pour la mère, ont été récupérés vers 19H30 en arrêt cardio-respiratoire mais les secouristes ne sont pas parvenus à les ranimer.

Le corps sans vie de l’enfant a été repêché peu après 22H00, entraînant la suspension des recherches. 

Trois autres enfants de la famille, deux frères âgés de 14 et 15 ans et une fillette de 10 ans, qui pour leur part n’étaient pas montés sur la digue, sont sains et saufs mais choqués. Ils ont été pris en charge par les services médicaux et psychologiques.

Le drame s’est produit vers 18h40, soit un peu plus d’une heure avant la marée haute, à Pors-Loubous. La mer à cet endroit, situé à quelques kilomètres de la pointe du Raz, était agitée par une forte houle mais la météo n’était pas défavorable, a précisé une porte-parole de la préfecture maritime.

Une lame a soudain emporté les trois personnes sur la digue. « Ils ont été emportés vers le large », a expliqué le directeur de cabinet de la préfecture du Finistère David Fotlz.

Des témoins ont immédiatement prévenu les secours et d’importants moyens ont été déployés, notamment trois hélicoptères, ainsi que des moyens de la SNSM (secours en mer) et des pompiers. 

Des marins-pêcheurs sont également venus prêter main forte, notamment pour rechercher le corps du jeune garçon, a relevé M. Foltz.

Il n’y a « pas d’explication » à un tel drame pour le moment, pas de raison météo majeure, a commenté M. Foltz. 

La famille vivait à Audierne, non loin de là, depuis plusieurs années, a-t-il ajouté.

« Nous sommes tous sous le choc en dépit du travail remarquable des secours et forces de l’ordre », a réagi lors d’une conférence de presse à Plogoff le préfet du Finistère, Philippe Mahé. 

« La météo paraissait agréable, presque estivale. Mais en mer, il y a des résidus de grosse houle du sud, avec des grosses vagues qui déferlent sur la plage. Le danger ne paraît pas », a témoigné Julien Pensec, un sauveteur de la SNSM.

Dans son communiqué, la préfecture maritime a détaillé les très importants moyens mis en oeuvre pour rechercher les trois personnes: trois hélicoptères (ceux de la Marine nationale, de la Sécurité civile et du Samu), deux vedettes de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) d’Audierne et de l’île de Sein, une équipe de plongeurs, une équipe de drône et une équipe canine des pompiers également présents en nombre par ailleurs.

Parmi les autres moyens ayant participé aux recherches, on relève un patrouilleur des affaires maritimes, la brigade nautique de la gendarmerie maritime et au moins un bateau de pêche.

sf/mcl/npk

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques