Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Grand Steeple-chase de Paris: Sel Jem offre un 7e sacre à son entraîneur Guillaume Macaire, un record

Le cheval Sel Jem monté par Johnny Charron a remporté facilement la 144e édition du Grand Steeple-Chase de Paris dimanche à Auteuil offrant par la même un 7e sacre à...

Le cheval Sel Jem monté par Johnny Charron a remporté facilement la 144e édition du Grand Steeple-Chase de Paris dimanche à Auteuil, le 22 mai 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Emmanuel DUNAND)

Le cheval Sel Jem monté par Johnny Charron a remporté facilement la 144e édition du Grand Steeple-Chase de Paris dimanche à Auteuil offrant par la même un 7e sacre à son entraîneur Guillaume Macaire, un record.

Johnny Charron, à droite, pilote de Sel Jem, l’entraîneur Hector de Lageneste à gauche et au centre Guillaume Macaire sur le podium du Grand Steeple-Chase de Paris à Auteil, près de Paris, le 22 mai 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Emmanuel DUNAND)

Attentiste en 6e position, Sel Jem, favori de la course a franchi les 23 obstacles du parcours de six kilomètres dans un style irréprochable. Il s’est envolé au-dessus du redoutable rail ditch and Fence ou « juge de paix » qui impose un bond de cinq mètres et la rivière des tribunes, franchie à deux reprises.

Johnny Charron, sur Sel Jem, a remporté facilement la 144e édition du Grand Steeple-Chase de Paris dimanche à Auteuil, le 22 mai 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Emmanuel DUNAND)

Il a prononcé son effort dans le tournant final et a sauté en tête les deux dernières haies puis a filé vers un facile succès sur le plat.

« Je sentais que j’avais un gros potentiel. Tous les autres chevaux du Grand Steeple sont comme lui. Ce qu’il a en plus c’est un cerveau plus gros que les autres », a déclaré Johnny Charron qui remporte son premier Grand Steeple-Chase de Paris à 41 ans.

« Il m’a écouté à tous les obstacles et fait tout ce que je lui ai demandé. Comme dit M. Macaire, celui qui gagne c’est celui qui a le mieux sauté. Regardez il y a du bruit et il reste serein. Je n’ai jamais monté un cheval comme ça », a ajouté le jockey qui totalise plus de 400 victoires en obstacles.

« Il l’a fait sans bavure ! Je suis vraiment content, je suis vraiment content ! », s’est réjoui Guillaume Macaire, le professionnel de Royan-La-Palmyre.

La deuxième place est revenue à Gex, six ans, piloté par James Reveley qui lui aussi a longtemps attendu avant de placer un coup de rein pour changer de vitesse dans la phase finale.

« Gex a fait une grosse faute à l’open ditch, ça lui a un peu coupé les pattes ! Je ne pense pas que l’on aurait gagné. Sel Jem est un vrai crack. Bravo à l’équipe et à Johnny Charron », a raconté, fair play, James Reveley, détenteur de trois victoires dans cette course marathon mythique.

La troisième place a été l’apanage de l’outsider Franco de Port sous la selle de Daniel Edward Mullins.

– 360.000 euros pour la famille Papot –

Les propriétaires de Sel Jem, la famille Papot, ont empoché les 369.000 euros promis au vainqueur sur les 820.000 euros d’allocation totale.

L’entraîneur François Nicolle, numéro 1 en France, n’est pas parvenu à inscrire cette année encore son nom au palmarès de la course mais il a placé deux de ses élèves à l’arrivée. Niko Has sous la selle de Théo Chevillard a fini quatrième et Happy Monarch confié à Angelo Zuliani à pris la 5e place de l’épreuve support du Quinté Plus.

« Mes chevaux sont bien mais ils ne sont pas à 150%. Niko Has court très bien. Happy Monarch, je suis très content de sa course, il a trouvé le temps un petit poil long. Eddy de Balme est tombé mais il s’est trompé sur le moyen open ditch. Dans ces courses, il ne faut pas faire d’erreurs ! », a estimé François Nicolle. « Le meilleur a gagné ! »

La seule femme jockey au départ, l’Irlandaise Rachael Blackmore a bouclé son parcours. Elle s’est classée au 10e rang avec Burrows Saint.

Dans cette course aux obstacles hors-norme, deux chevaux sont tombés: Eddy de Balme, monté par David Gallon et Dream Wish, piloté par Jeremy Da Silva. 

Al Boum Photo et le doyen de la course Screaming Colours, 11 ans, a bout de souffle, ont été arrêtés par leurs jockeys respectifs: Paul Townend et John Orr Conor. Quant à Road Mix Tavel, il a éjecté son jockey Dylan Salmon mais n’est pas tombé. Les hommes et les chevaux sont tous rentrés indemnes.

Cette édition a opposé seize chevaux, des pur-sang, anglo ou AQPS (autres que pur-sang) dans un terrain très souple devant une foule de spectateurs.

it/uh/gvy

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques