Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris aidée par les résultats d’entreprises

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 0,98% jeudi, tirée par les résultats d'entreprises, mais l'enthousiasme du début de séance a été tempéré...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 0,98% jeudi, tirée par les résultats d’entreprises, mais l’enthousiasme du début de séance a été tempéré par des données économiques moroses. 

L’indice vedette CAC 40 a progressé de 62,88 points à 6.508,14 points. La veille, il avait brisé une série de trois baisses avec une hausse de 0,48%.

La cote parisienne avait pourtant ouvert en forte hausse et dépassé la barre des +2% en milieu de journée.

L’enthousiasme du début de séance des marchés européens est quelque peu « retombé malgré des résultats d’entreprises plutôt bons », notamment après la publication d’une contraction de 1,4% du produit intérieur brut américain au premier trimestre, constate Charles de Riedmatten, gérant actions de Myria AM.

La raison principale de ce repli est « une balance commerciale déficitaire » tandis que « la consommation intérieure reste très bonne et ne remet pas en cause le resserrement monétaire » de la banque centrale américaine, explique Charles de Riedmatten.

En Europe, la hausse des prix a atteint 7,4% sur un an en Allemagne en avril, un nouveau record, selon les chiffres provisoires.

Le vice-président de la Banque centrale européenne Luis de Guindos a estimé que l’inflation en zone euro était « très proche du pic » et devrait décélérer au second semestre. 

M. de Riedmatten rappelle que la dynamique des prix en zone euro « dépend toujours du contexte géopolitique et notamment de la réponse de l’Union européenne à l’arrêt des livraisons de gaz russe à la Pologne et à la Bulgarie » annoncé mercredi. 

« Si un embargo sur le pétrole et le gaz russe est décidé, l’inflation ne va pas ralentir de sitôt », estime-t-il.

Ces nouvelles ont réduit les gains acquis en début de journée grâce aux publications de résultats d’entreprises.

L’euro faiblissait encore face au dollar, à 1,0497 dollar (-0,57%), après un plus bas depuis plus de cinq ans.

La tech à la fête

Dans le sillage des bons résultats de Meta (Facebook) et de ceux enregistrés sur la place parisienne depuis plusieurs jours, le secteur technologique a bondi. 

Le géant français de l’informatique Capgemini (+5,15% à 196,10 euros) a connu une croissance record de son chiffre d’affaires de 17,7% au premier trimestre 2021 (à taux de change constants).

Dassault Systemes (+5,72% à 41,72 euros), Worldline (+6,77% à 38,16 euros), STMicroelectronics (+1,58% à 35,59 euros) et Atos (+6,10% à 23,31 euros) en ont profité aussi. 

TotalEnergies encore en hausse

TotalEnergies, porté par le rebond des prix de l’énergie, a dégagé au premier trimestre un bénéfice net en hausse de 48% à 4,9 milliards de dollars, malgré les dépréciations liées à la Russie. Le titre a pris 3,66% à 46,78 euros.

URW toujours en reprise

Le géant des centres commerciaux Unibail Rodamco Westfield (URW) s’est félicité d’une « forte reprise post-Covid-19 » au premier trimestre: le chiffre d’affaires des commerçants hébergés par URW est remonté à 93% de son niveau d’avant-Covid-19. Le titre a perdu 4,25% à 67,66 euros.

Euronext CAC40

jvi/mdz/eb

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques