Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris continue de l’avant

La Bourse de Paris progressait de 0,65% mardi dans les premiers échanges, dans la lignée de la veille avant de nombreux résultats d'entreprises et un indicateur de l'inflation aux...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris, à La Défense, le 21 novembre 2019 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris progressait de 0,65% mardi dans les premiers échanges, dans la lignée de la veille avant de nombreux résultats d’entreprises et un indicateur de l’inflation aux États-Unis plus tard dans la semaine.

L’indice CAC 40 montait de 45,43 point à 7.054,68 points vers 09H25. La veille, il avait terminé en hausse de 0,83%.

Profitant de l’accalmie mardi sur les actualités majeures, les investisseurs se préparent à la prochaine vague des résultats d’entreprises, et à un indicateur de l’inflation aux États-Unis plus tard dans la semaine.

« Petite pause: c’est le thème sur le marché, qui reprend son souffle après une semaine agitée », et qui a vu les cours baisser estime Christian Parisot pour le courtier Aurel BGC. 

Avant une série de résultats, notamment jeudi, BNP Paribas a ouvert le bal sur le CAC 40, mais son quatrième trimestre a déçu les investisseurs. La banque reculait nettement dans les premiers échanges. 

Le contexte macroéconomique demeure aussi changeant. « Dans l’ensemble, les marchés et les investisseurs s’habituent à l’idée de taux plus élevés de la part des banques centrales, tandis que le risque d’une inflation plus longue et plus persistante incite les investisseurs à recalibrer leur portefeuille », explique Michael Hewson, de CMC Markets.

Ce changement d’environnement de marché a provoqué de nombreuses turbulences et des séances volatiles depuis le début de l’année. 

Les investisseurs sont toujours à l’affût de signes pour deviner le calendrier et l’amplitude des hausses de taux des banques centrales.

Parmi eux, la publication jeudi de l’évolution des prix à la consommation (CPI) en janvier est très attendue pour déterminer la politique de la Réserve fédérale américaine.

Dans les indicateurs du jour, de moindre importance pour les marchés, la France a enregistré en 2021 le pire déficit commercial de son histoire, à 84,7 milliards d’euros, ont rapporté mardi les douanes.

Bénéfice net record pour BNP Paribas

Le groupe bancaire a signé en 2021 une année sans précédent, avec un bénéfice net de près de 9,5 milliards d’euros. Mais les investisseurs s’attendaient à mieux sur le quatrième trimestre et le titre perdait 3,36% à 63,54 euros. 

Société Générale stagnait à 34,51 euros, et Crédit agricole progressait de 0,59% à 13,75 euros.

Orpea n’est pas lâché par Mirova

Le fonds d’investissement Mirova, filiale de Natixis, va rester au capital du gestionnaire d’Ehpad privés Orpea, secoué par un scandale de maltraitance, mais exige des changements dont le passage à une « société à mission ». 

Orpea rebondissait de 3,23% à 33,30 euros (-62% depuis le 1er janvier), et Korian de 3,55% à 17,81 euros (-36%). 

Euronext CAC40

fs/els/spi

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques