Couverture du journal du 25/11/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris immobile avant l’inflation américaine (+0,06%)

La Bourse de Paris était quasi stable (+0,06%) jeudi, figée avant la publication très attendue des chiffres de l'inflation américaine et ce malgré...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris était quasi stable (+0,06%) jeudi, figée avant la publication très attendue des chiffres de l’inflation américaine et ce malgré des résultats d’entreprises très fournis.

A 09H30 l’indice vedette CAC 40 montait de 4,13 points à 7.135,01 points, après avoir progressé de 1,46% mercredi.

Mercredi, la Bourse de New York a aussi terminé en hausse, portée par une vague de bons résultats de sociétés.

La séance du jour sera en effet dominée par la publication, en milieu de journée, des chiffres de l’inflation de janvier aux Etats-Unis, qui pourrait atteindre 7,3% sur un an selon les anticipations des analystes. 

« Il n’est pas exclu que le chiffre final soit un peu plus élevé », préviennent les analystes de Saxo Banque.

Selon eux, « le pic d’inflation n’est pas encore derrière nous aux Etats-Unis »: la « boucle prix-salaire s’intensifie » et les « perturbations du commerce international perdurent ».

Les banques centrales annoncent à tour de rôle un resserrement de leurs politiques monétaires pour contrer la hausse des prix, qui a atteint 7% en 2021, le rythme le plus rapide en près de quatre décennies.

Face à ces chiffres, la Réserve fédérale a déjà amorcé la réduction de son soutien monétaire, mis en place au moment de la crise liée à la pandémie pour soutenir les marchés et qui a permis à ces derniers de réaliser des progressions substantielles l’année passée.

Une première hausse des taux directeurs de la banque centrale américaine devrait intervenir en mars, et le marché table désormais sur cinq relèvements au cours de l’année 2022.

Forte reprise pour Société Générale

Société Générale bondissait de 3,79% à 37 euros après avoir rapporté un bénéfice net record pour l’année 2021 à 5,6 milliards d’euros.

Crédit Agricole prenait de son côté 0,85% à 14,07 euros. Le groupe bancaire a presque multiplié par deux son bénéfice net l’an dernier.

Année historique pour L’Oréal

Le géant mondial des cosmétiques a connu une année 2021 « historique », avec plus de 32 milliards d’euros de ventes et un bénéfice net de 4,6 milliards d’euros, se situant au-dessus des résultats d’avant-pandémie. Le titre perdait néanmoins 2,83% à 361,83 euros.

ArcelorMittal ne ravit pas 

Le deuxième groupe sidérurgiste mondial a annoncé un bénéfice net record pour 2021 s’élevant à 14,9 milliards de dollars, après une perte nette de 733 millions de dollars en 2020. Le groupe a connu une baisse du volume d’acier produit, mais a été soutenu par l’envolée des cours mondiaux des matières premières. Son action perdait 4,10% à 28,17 euros.

TotalEnergies laisse de marbre

Le géant français de l’énergie TotalEnergies (-0,32% à 52,23 euros) a engrangé un bénéfice net gigantesque en 2021, d’un montant de 16 milliards de dollars (environ 14 milliards d’euros), profitant de la forte hausse des cours des hydrocarbures.

Commande pour l’aéronautique français

L’Indonésie va acheter 42 Rafale, avec un premier contrat qui concernera 6 appareils de combat. L’annonce bénéficiait aux trois entreprises concevant l’avion Dassault Aviation (+3,54% à 114,40 euros), Thales (+2,59% à 84,12 euros) et Safran (+1,54% à 114,42 euros). 

Euronext CAC40

jvi/ak/abx

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques