Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris mise sur les pourparlers en Ukraine et remonte de 1,75%

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse de 1,75% lundi, soulagée par la reprise des négociations sur l'Ukraine et la baisse des prix du...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse de 1,75% lundi, soulagée par la reprise des négociations sur l’Ukraine et la baisse des prix du pétrole, mais le répit demeure fragile.

L’indice vedette CAC 40 a grimpé de 109,69 points à 6.369,94 points. Vendredi, il avait conclu une semaine agitée sur une hausse de 0,85%. 

La cote parisienne a ouvert dans le positif et a rapidement accru ses gains, passant même la barre des 2% en fin de matinée, puis de nouveau après l’ouverture des marchés américains.

« Le marché reste compliqué » à lire et à anticiper en raison des aléas géopolitiques, explique Frédéric Rozier, gérant de portefeuille chez Mirabaud. 

Lundi, la reprise des pourparlers faisait naître « des espoirs » et donc un rebond sur les indices, mais le mouvement reste « fragile » estime-t-il.

La quatrième session des négociations entre l’Ukraine et la Russie reprendra mardi, a rapporté un négociateur de Kiev.

Sur le terrain, les opérations militaires continuent, avec des bombardements russes sur Kiev et Kharkiv alors que les séparatistes pro-russes de Donetsk ont accusé l’Ukraine d’avoir réalisé une frappe sur la ville.

L’armée russe « n’exclut pas la possibilité de prendre le contrôle total des grandes villes qui sont déjà encerclées », a prévenu le porte-parole du Kremlin.

Les banques profitent de la hausse des taux

Les valeurs bancaires ont profité de la hausse des taux sur le marché obligataire. Le taux sur l’emprunt à dix ans français est monté à 0,84%, contre 0,74% vendredi à la clôture.

Les taux se sont tendus à la veille du début de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed. L’institution devrait relever ses taux – baissés à leur plus bas en mars 2020 – afin de combattre une inflation au plus haut depuis quarante ans.

Société Générale a grimpé de 3,92% à 23,08 euros, BNP Paribas de 4,04% à 51,01 euros, et Crédit Agricole de 0,96% à 10,06 euros.

EDF anticipe un plongeon de son résultat pour 2022

Le titre a perdu 0,09% à 8,72 euros. Le producteur d’électricité, qui a perdu plus de 15% depuis le 1er janvier, a annoncé lundi revoir fortement à la baisse sa prévision d’excédent brut d’exploitation pour l’année 2022, en raison des problèmes de corrosion de son parc nucléaire et du volume d’électricité que l’État le force à vendre à bas prix.

Euronext CAC40

fs/cdu/bt 

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques