Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris ouvre à l’équilibre (-0,03%)

La Bourse de Paris évoluait à l'équilibre mercredi dans les premiers échanges, mettant temporairement en pause sa dynamique haussière qui l'a amenée...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Crédit photo : © ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris évoluait à l’équilibre mercredi dans les premiers échanges, mettant temporairement en pause sa dynamique haussière qui l’a amenée mardi à des nouveaux records.

L’indice vedette CAC 40 s’effritait de 0,46 points à 7.180,65 points vers 9H10. La veille, il avait terminé en hausse de 0,57%, établissant un nouveau record en clôture.

Au cours de la séance, il est monté jusqu’à 7.187,76 points, un niveau également inédit, améliorant son précédent plafond de la mi-novembre.

La dynamique s’est essoufflée à Wall Street mardi après la clôture parisienne. Après deux records consécutifs, le S&P 500 a reculé de 0,10%, alors que le Nasdaq a perdu 0,56% et que le Dow Jones a pris 0,26%.

Jusqu’à maintenant, « les marchés se concentrent bien plus sur les symptômes plus légers du dernier variant Omicron que sur sa forte contagiosité », résume Jeffrey Halley, analyste d’Oanda.

La France, avec 180.000 nouveaux cas, le Royaume-Uni, le Portugal et la Grèce ont également enregistré mardi de nouveaux records de cas quotidiens de Covid-19, signe de la progression fulgurante d’Omicron.

Les autorités sanitaires appellent donc à la prudence. « Une hausse rapide d’Omicron, comme celle que nous observons dans plusieurs pays, même si elle se combinait avec une maladie légèrement moins grave, entraînera tout de même un grand nombre d’hospitalisations, notamment parmi les non-vaccinés », a déclaré à l’AFP Catherine Smallwood, une des principales responsables de l’OMS Europe.

De l’Allemagne à la Chine, de nouvelles mesures de restrictions sont instaurées, même si elles affectent moins l’activité économique que précédemment.

Pour les investisseurs, ces restrictions ne sont « qu’une petite bosse » et non « un nid de poule » sur la route des indices, estime M. Halley.

L’activité devrait par ailleurs être réduite dans les salles de marché, de nombreux opérateurs étant absents. Le volume d’échanges devrait donc rester faible, à l’image de celui de mardi, qui s’élevait à 1,8 milliard d’euros.

Euronext CAC40

fs/mra/bt

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques