Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris ouvre en hausse de 0,79% à 6.984,31 points

La Bourse de Paris progressait de 0,49% dans les premiers échanges, repartant de l'avant après l'annonce d'un sommet entre les présidents américain et russe pour tenter...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris progressait de 0,49% dans les premiers échanges, repartant de l’avant après l’annonce d’un sommet entre les présidents américain et russe pour tenter d’apaiser les tensions sur l’Ukraine. 

L’indice vedette CAC 40 montait de 34,23 points à 6.963,86 points vers 09H25. Il avait clôturé en baisse de 0,25% vendredi, terminant la semaine avec des pertes de 1,17%. 

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Joe Biden ont accepté lundi de se rencontrer lors d’un sommet, à la condition qu’une invasion de l’Ukraine n’ait pas eu lieu d’ici-là, une annonce surprise qui intervient alors qu’une guerre était donnée pour imminente.

La Russie et l’Ukraine ont continué dimanche de s’accuser mutuellement d’être responsables des nouveaux combats dans l’Est séparatiste ukrainien.

Les Occidentaux craignent que l’intensification des combats depuis plusieurs jours sur la ligne de front ne serve de prétexte à la Russie, qui a massé 150.000 soldats aux frontières ukrainiennes, pour lancer une attaque massive contre son voisin pro-occidental. 

La tendance haussière sur le marché boursier parisien « n’est arrivée qu’après cet accord de principe », note Michael Hewson, analyste de CMC Markets. 

La nouvelle a fait reculer les valeurs refuges, où se dirigent les investisseurs en période d’incertitude, comme l’or, tout comme les prix de l’énergie tandis que « la volatilité est en forte baisse », note aussi Vincent Boy, analyste d’IG.

Par ailleurs, la croissance de l’activité du secteur privé en février a nettement accéléré en France selon l’indicateur PMI Flash, dépassant les attentes des analystes tant pour la partie sur l’activité manufacturière que pour celle des services. 

L’automobile pied au plancher

Les valeurs automobiles de la place parisienne étaient en forme, à l’image de Renault (+1,31% à 36,80 euros), qui continuait d’engranger les fruits de ses résultats publiés vendredi. Faurecia, progressait de 1,06% à 40,06 euros, après avoir prévu « un deuxième semestre proche des niveaux pré-Covid » lundi lors de ses résultats. 

Les équipementiers Valeo (+1,19% à 26,39 euros) et Plastic Omnium (+0,68% à 20,80 euros) progressaient dans son sillage. Stellantis montait de 0,60% à 16,81 euros.

Les banques progressent

Les valeurs bancaires suivaient la hausse des rendements d’État en progressant nettement. Les obligations remontaient, après leur baisse en fin de semaine dernière, signe que les investisseurs quittent les valeurs refuges. Les taux des obligations évoluent en sens opposé de leurs prix.

Société Générale prenait 2,36% à 33,14 euros, BNP Paribas 1,10% à 62,60 euros et Crédit Agricole 0,72% à 13,15 euros. 

Euronext CAC4     0

fs/mla/lum

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques