Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris pas troublée par les élections législatives

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,64% lundi, après deux semaines de forte baisse, s'accommodant du résultat des élections législatives en France qui n'ont pas donné la...

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,64% lundi, après deux semaines de forte baisse, s’accommodant du résultat des élections législatives en France qui n’ont pas donné la majorité absolue au président Emmanuel Macron. 

L’indice vedette CAC 40 a pris 37,44 points à 5.920,09 points. Vendredi, il était tombé à son plus bas niveau de clôture depuis mars 2021 et avait enregistré une perte de 4,92% sur la semaine, la pire depuis l’invasion russe de l’Ukraine.

Avec la fermeture des marchés américains en raison d’un jour férié, la cote parisienne a connu « une parenthèse » politique en digérant les résultats des élections législatives françaises, note Alexandre Baradez, d’IG France. 

Elles se sont conclues par la perte de la majorité absolue pour le président Emmanuel Macron à l’Assemblée nationale. Ensemble, la coalition soutenant le président, remporte 245 sièges, devant la coalition de gauche Nupes et ses alliés (150 sièges) et le RN qui réalise une percée historique (89 sièges). 

Tant sur la courbe de l’indice phare parisien que sur la variation de l’euro ou des taux d’intérêt, « les réactions sont peu signifiantes » remarque-t-il, signe que les investisseurs restent peu préoccupés par la situation politique française. 

Le CAC 40 a toutefois moins progressé que les autres grandes places européennes comme Londres (+1,50%), Francfort (+1,06%) ou Milan (+0,99%). 

L’environnement de marché reste difficile pour les investisseurs, toujours coincés entre une forte inflation et une économie mondiale qui ne cesse de donner des signes de ralentissement. 

L’action Renault a bondi de 9,74% à 26,38 euros, portée par une recommandation. Dans son sillage, Valeo a pris 8,00% à 20,39 euros, Plastic Omnium 3,97% à 16,77 euros.

Les valeurs du secteur aérien ont fortement progressé, le jour de l’assemblée générale annuelle de l’Association internationale du transport aérien. Elle a notamment affirmé que la « rentabilité au niveau du secteur en 2023 paraissait à portée de main ».

Air France-KLM a bondi de 7,87% à 1,36 euro, Safran de 5,69% à 96,33 euros et Airbus de 3,04% à 96,98 euros.

Saint-Gobain (-3,99% à 43,98 euros) et Rexel (-5,42% à 16,74 euros), ont été entraînés dans la dégringolade de plus de 10% du géant de la construction irlandais Kingspan qui a averti lundi d’une détérioration des conditions de marché. Legrand a aussi perdu 1,91% à 70,80 euros et Schneider Electric 1,52% à 114,02 euros. 

Le titre de Lagardère a encore chuté de 8,65% à 19,42 euros lundi, soit une baisse de plus de 20% depuis le début du mois au cours duquel Vivendi (-1,83% à 10,47 euros) a terminé son offre publique d’achat (OPA), au prix de 25 euros par action.

fs/mla/LyS

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques