Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris proche de l’équilibre, sur une note prudente

La Bourse de Paris évoluait proche de l'équilibre mercredi matin après son repli de la veille, mais les risques liés à l'inflation avec des cours du pétrole renchéris par la guerre en Ukraine demeuraient...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris évoluait proche de l’équilibre mercredi matin après son repli de la veille, mais les risques liés à l’inflation avec des cours du pétrole renchéris par la guerre en Ukraine demeuraient intacts en cette première séance de juin.

Après une ouverture en hausse, l’indice vedette CAC 40 peinait à garder la tête hors de l’eau, oscillant à l’équilibre (+0,05% à 6.471,82 points) vers 10H30. Mardi, la cote parisienne avait reperdu 1,43% après quatre séances consécutives de hausse.

Wall Street a fini pour sa part en légère baisse une séance volatile à l’image de tout le mois de mai.

« La préoccupation principale pour les investisseurs reste l’inflation, et bien que la banque centrale américane (Fed) se veuille rassurante, le risque de récession et la pression sur les prix de l’énergie et des matières premières demeurent trop élevés (…) », écrit Christopher Dembik, directeur de la recherche macroéconomie chez Saxo Bank. 

En Europe, l’indice des prix à la consommation a tiré à nouveau le signal d’alarme mardi en affichant une inflation à 8,1% sur un an en mai, un record depuis le début de la publication de cet indicateur en janvier 1997. 

La France devrait « sortir du pic d’inflation fin 2023 », assure de son côté le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, dans Le Figaro.

Il a affirmé sur France Inter qu’il ne pensait pas que l’économie française serait en récession cette année, malgré les difficultés engendrées par les répercussions de la guerre en Ukraine.

Il prévoit toutefois de réviser la prévision de croissance officielle du gouvernement dans quelques semaines, lors de la présentation d’un projet de budget rectificatif.

« Les investisseurs surveillent de très près l’évolution des cours du baril » de pétrole brut « et les marchés en seront dans les séances à venir extrêmement dépendants », souligne M. Dembik.

Le pétrole remontait mercredi, après une séance très volatile la veille.

Le défi actuel des banques centrales mondiales est de calmer les prix sans étrangler la croissance ni faire flamber le chômage.

La première séance de juin s’annonce chargée en indicateurs très surveillés par le marché comme les chiffres définitifs des indices PMI manufacturiers en Europe avant le baromètre ISM de l’activité manufacturière et l’enquête ADP sur l’emploi privé aux Etats-Unis.

Saint-Gobain s’offre l’américain Kaycan

Saint-Gobain (-0,31% à 54,93 euros) a annoncé l’acquisition pour 928 millions de dollars (environ 860 millions d’euros) de Kaycan, entreprise familiale nord-américaine de production et distribution de matériaux de construction et de revêtement d’extérieur, numéro un du bardage.

Sanofi soutenu par une décision de la FDA

Sanofi gagnait 0,85% à 100,22 euros alors que le laboratoire a obtenu la désignation de « traitement innovant » aux États-Unis pour un candidat médicament contre l’hémophilie A, un trouble de la coagulation dangereux.

Du nouveau au c.a. de Maisons du Monde

Maisons du Monde montait de 1,55% à 12,47 euros. La société d’investissement Teleios Capital et Gabriel Naouri, qui détiennent chacun plus de 20% du capital, vont intégrer le conseil d’administration de l’enseigne de décoration et d’ameublement au terme de l’assemblée générale mardi, sans que cela ne remette en cause sa stratégie.

Euronext CAC40

pan/kd/nth

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques