Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris rebondit de 1,25% après la chute de lundi

La Bourse de Paris évoluait nettement dans le vert (+1,25%) mardi, soulagée d'un répit apparent dans les tensions russo-ukrainiennes...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris évoluait nettement dans le vert (+1,25%) mardi, soulagée d’un répit apparent dans les tensions russo-ukrainiennes qui l’avaient fait plonger lundi.

L’indice vedette CAC 40 prenait 85,47 points à 6.937,67 points, peu avant 9H30, après avoir ouvert en baisse. La veille, il avait lourdement chuté de 2,27%.

« Il y a une sorte d’accalmie dans la crise russo-ukrainienne, les deux camps semblant vouloir poursuivre leurs efforts diplomatiques pour éviter une action militaire. Cela pourrait aider à inverser la tendance pour une partie des ventes agressives d’hier sur les marchés européens », estime Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote.

Mardi, des forces russes déployées depuis des semaines près de la frontière ukrainienne ont commencé à retourner dans leurs garnisons, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Les pays occidentaux et la Russie ont estimé lundi qu’il y avait encore une chance diplomatique pour éviter une guerre en Ukraine, mais « une action militaire pourrait intervenir n’importe quand », a répété le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

Le chancelier allemand Olaf Scholz est attendu dans la journée à Moscou pour poursuivre les échanges. La veille, depuis Kiev, il avait exhorté la Russie à saisir les « offres de dialogue » et averti qu’en cas d’attaque, « nous prendrons des mesures de grande envergure qui auront des répercussions importantes sur les possibilités d’évolution économique de la Russie ».

Les perspectives de hausse de taux d’intérêt par la banque centrale américaine (Fed) avaient également pesé sur les investisseurs lundi, un membre de la Fed ayant réitéré ses propos affirmant qu’il fallait relever les taux d’un point de pourcentage avant début juillet, un tour de vis plus sévère qu’envisagé jusqu’ici afin de lutter contre l’inflation, qui a atteint 7,5% sur un an en janvier aux Etats-Unis.

Les investisseurs surveilleront dans la journée l’indice PPI des prix de gros aux États-Unis, qui seront d’autant plus scrutés dans le contexte de forte inflation, ainsi que l’indice d’activité manufacturière de la région de New York.

Engie retrouve les bénéfices

Le géant de l’énergie (+0,56%, à 14,38 euros) est repassé dans le vert avec un bénéfice net de 3,7 milliards d’euros en 2021, profitant notamment des prix élevés de l’énergie et de la meilleure disponibilité des réacteurs nucléaires belges. 

Michelin mal perçu par les investisseurs

Le fabricant de pneumatiques a retrouvé ses marges d’avant-Covid en 2021, enregistrant 1,846 milliard d’euros de bénéfices et une marge opérationnelle de 12,5% malgré les problèmes de logistique liés à la crise sanitaire. Le titre enregistrait la plus forte baisse du CAC 40, de 0,62% à 143,85 euros.

Eiffage obtient un contrat

Un groupement composé des spécialistes du BTP, Eiffage (+0,83%, 96,72 euros), et de l’habitat, Arcade-VYV, a annoncé lundi la signature d’un contrat de plus de sept milliards d’euros étalé sur 35 ans pour gérer le parc de logements français du ministère des Armées.

Capgemini fête une année « record »

Le groupe informatique a réalisé une année « record » en 2021, avec un bénéfice net en hausse de 21% à 1,16 milliard d’euros. Les investisseurs accueillaient bien ces résultats (+0,78%, à 194,60 euros).

Euronext CAC40

kd/fs/nth

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques