Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris rechute (-1,53%), gagnée par la déprime américaine

La Bourse de Paris perdait 1,53% dans les premiers échanges vendredi, plombée par la déprime de Wall Street, inquiète d'un...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris perdait 1,53% dans les premiers échanges vendredi, plombée par la déprime de Wall Street, inquiète d’un durcissement de la politique monétaire.

L’indice CAC 40 reculait de 110,34 points à 7.082,80 points à 09H20. La veille, il avait progressé de 0,29%.

Mais le recul de Wall Street jeudi, lestée par la perspective d’une remontée des taux directeurs par le Banque centrale américaine (Fed), pesait sur la place parisienne vendredi matin.

Le Dow Jones, l’indice vedette à New York, a perdu 0,89%, sa cinquième séance de baisse à la suite.

« La Fed doit lutter contre l’inflation car elle est allée trop loin et risque de menacer la santé économique du pays », a commenté Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

Les anticipations de mesures de resserrement monétaire, comme la hausse des taux directeurs ou la baisse des achats d’actifs, fragilisent les marchés actions depuis le début d’année.

Certains résultats d’entreprises contribuent  aussi à cette ambiance morose, comme ceux de Netflix, premier grand nom de la tech américaine, publiés jeudi après la clôture de Wall Street. La plateforme de streaming a vu son nombre d’abonnés croître moins rapidement qu’escompté.

« Si des titres comme Netflix commencent à enregistrer des chutes de 20% » dans les échanges électroniques après la clôture de Wall Street, « c’est qu’il y a clairement un changement de régime à l’oeuvre sur les marchés, au moins à Wall Street. Combien de temps l’Europe pourra-t-elle résister ? » alors qu’elle a montré sa résilience depuis le début d’année, s’interroge Tangi Le Liboux, analyste du courtier Aurel BCG.

L’automobile cale

Le constructeur automobile Stellantis perdait 3,68% à 18,09 euros dans les premiers échanges tandis que Renault cédait 2,10% à 33,15 euros.

Les équipementiers Faurecia et Plastic Omnium reculaient respectivement de 2,92% à 42,50 euros et de 2,48% à 22,02 euros.

Airbus annule une commande de Qatar Arways

L’avionneur a annulé une commande de 50 A321neo de Qatar Airways, une décision inédite prise dans le cadre de son contentieux avec la compagnie qatarie à propos de ses gros porteurs A350. L’action perdait 1,66% à 113,80 euros.

Plein soleil sur Pierre et Vacances

Le numéro un européen des résidences de loisirs a publié jeudi un chiffre d’affaires de 355,5 millions d’euros pour son premier trimestre 2021/22, en net rebond sur un an, mais en recul de 5,2% par rapport à l’avant-crise. Il s’envolait 9,14% à 7,64 euros dans les premiers échanges.

Euronext CAC40

cdc/fs/cco/abx

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques