Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris recule de 1,63% face aux craintes inflationnistes

La Bourse de Paris perdait 1,63% mardi matin, après un avertissement de la Maison Blanche qui prévoit une accélération de...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris perdait 1,63% mardi matin, après un avertissement de la Maison Blanche qui prévoit une accélération de l’inflation aux Etats-Unis en mars.

L’indice vedette CAC 40 reculait de 106,85 points à 6.448,96 points vers 10H10. Lundi, il avait terminé en légère hausse de 0,12%, tirant son épingle du jeu au milieu des autres Bourses européennes en baisse.

Wall Street a, elle, terminé en nette baisse lundi, plombée par la hausse des taux obligataires, alors que les chiffres de l’inflation américaine pour mars vont être publiés mardi.

La Maison Blanche a prévenu que la hausse des prix devrait être « extraordinairement élevée », en raison de la flambée supplémentaire des prix liée à la guerre en Ukraine.

En février, les prix à la consommation avaient déjà grimpé de 7,9% sur un an, du jamais vu depuis 1982, selon l’indice CPI.

Pour juguler l’accélération de l’inflation, la banque centrale américaine (Fed) a commencé mi-mars à relever ses taux directeurs et averti qu’elle allait continuer à resserrer sa politique monétaire dans les mois à venir.

Les craintes des investisseurs concernant la politique monétaire provoquaient une hausse des taux d’intérêt sur le marché obligataire, ce qui pèse sur le prix des actions.

En Allemagne, l’inflation a atteint en mars un niveau jamais vu depuis plus de 40 ans, à 7,3% selon les chiffres définitifs publiés mardi. Un indicateur de mauvais augure avant la réunion de politique monétaire de jeudi de la Banque centrale européenne.

En France, la campagne électorale se poursuit après le premier tour de la présidentielle qui a vu le président sortant Emmanuel Macron devancer de 4,7 points la candidate d’extrême droite Marine Le Pen. Mais le sujet ne semble pas inquiéter les investisseurs, selon les analystes de Saxo Banque.

Carmat lève des fonds

L’entreprise française Carmat a annoncé mardi avoir effectué une levée de fonds de 40,5 millions d’euros qui doit lui permettre la reprise des implantations de son coeur artificiel, suspendues fin 2021. La nouvelle ne plaisait guère aux investisseurs, l’action perdant 16,87% à 10,35 euros. 

Euronext CAC40

jvi/cdc/abx

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques