Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris se replie de 0,27% à l’ouverture de la dernière séance de 2021

La Bourse de Paris évoluait en recul de 0,21% vendredi peu après l'ouverture de la dernière séance de l'année, dans le sillage de Wall Street, mais pas de quoi entacher...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Tous droits réservés. © (2021) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris évoluait en recul de 0,21% vendredi peu après l’ouverture de la dernière séance de l’année, dans le sillage de Wall Street, mais pas de quoi entacher un bilan annuel riche en records. 

A 09H30 l’indice vedette CAC 40 perdait 14,92 points à 7.158,31 points. La veille, il avait terminé en hausse de 0,16%.

Le marché français est ouvert pour seulement une demi-séance vendredi et fermera à 14H au lieu de 17H30. 

Une grande partie des marchés boursiers mondiaux ont déjà fermé boutique pour 2021, dont Francfort, Milan, Tokyo et Hong Kong. En Europe la Bourse de Londres est ouverte et terminera l’année à 13H30. 

Jeudi, la Bourse de New York, qui avait évolué modestement dans le vert en séance, a finalement terminé en retrait, au lendemain de records pour deux de ses principaux indices. 

La cote parisienne lui emboitait le pas vendredi en début de séance et s’éloignait légèrement de son plus haut absolu à plus de 7.200 points, atteint mercredi.

Le bilan de l’année reste plus que positif avec une progression depuis le 1er janvier de plus de 29% à l’heure actuelle. 2021 a été l’année de tous les records pour le CAC 40 qui a battu son plus haut historique vieux de 21 ans et a dépassé pour la première fois de son histoire la barre des 7.000 points.

« Nous avons eu raison de garder une forme d’optimisme cette année sur les marchés », estime Nicolas Budin, responsable de la gestion actions chez Myria AM. 

La reprise a en effet été au rendez-vous en 2021, en témoignent les résultats d’entreprises meilleurs qu’attendu, et l’économie et les marchés ont bénéficié d’un soutien conséquent de la part des banques centrales et des gouvernements. 

Les investisseurs continuent de surveiller l’évolution de la pandémie même s’ils n’anticipent pas de nouveaux blocages de l’économie. 

Le nombre de cas quotidiens atteint des sommets sous l’effet du variant Omicron: entre le 23 et le 29 décembre, plus de 7,3 millions de nouveaux cas ont été détectés dans le monde, soit une moyenne de 1.045.000 par jour.

Omicron est désormais majoritaire parmi les infections au Covid-19 recensées en France.

Ce chiffre ne s’accompagne cependant pas d’une hausse comparable des hospitalisations et l’Afrique du Sud, où le variant Omicron a été détecté le mois dernier, a annoncé jeudi avoir passé le pic de la vague sans hausse importante du nombre des décès.

Ainsi pour les analystes de Charles Schwab, « les inquiétudes concernant le variant Omicron se sont estompées, mais la vitesse de sa propagation tempère le moral » des investisseurs.

L’agenda économique de ce 31 décembre est vide en Europe et aux Etats-Unis. 

En Chine, l’activité manufacturière a confirmé sa progression en décembre après plusieurs mois de contraction.

Euronext CAC40

jvi/vac/els

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques