Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

La Bourse de Paris tendue (-0,39%) face à la guerre en Ukraine et les taux d’intérêts

La Bourse de Paris évoluait légèrement dans le rouge lundi matin, alors que les investisseurs étaient tendus face à l'évolution de la guerre en Ukraine et s'interrogeaient sur les risques de récession aux États-Unis au...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la bourse de Paris, à la Défense, le 21 novembre 2019 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris évoluait légèrement dans le rouge lundi matin, alors que les investisseurs étaient tendus face à l’évolution de la guerre en Ukraine et s’interrogeaient sur les risques de récession aux États-Unis au vu de la hausse des rendements obligataires.

La place parisienne a ouvert en petite hausse avant de rebrousser chemin rapidement. Vers 10H30, l’indice CAC 40 cédait 0,39% à 6.658,08 points, après avoir terminé en légère hausse de 0,37% vendredi.

« Évidemment, la situation en Ukraine continue d’être une inquiétude pour les marchés, néanmoins toute donnée conjoncturelle est maintenant considérée avec attention pour mesurer l’impact que la guerre est en train d’avoir sur la trajectoire de l’activité économique », signale Sebastian Paris Horvitz, analyste pour LBPAM.

Signe que le marché anticipe un resserrement monétaire accéléré aux États-Unis, mais craint aussi ses conséquences sur la croissance, les taux des emprunts d’État américains à 2 ans restaient installés au-dessus de ceux à 10 ans.

Les marchés, qui attendent une indication concernant l’ampleur de la prochaine hausse de taux de la banque centrale américaine (Réserve fédérale, Fed), seront attentifs aux discours de plusieurs membres de la Fed cette semaine et au compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de l’institution qui sortira mercredi.

« Les marchés, dans les semaines qui viennent, devraient rester très volatils devant le nombre considérable d’incertitudes qui rendent les perspectives économiques difficiles à appréhender », estime M. Horvitz.

L’Ukraine a accusé dimanche l’armée russe d’avoir commis un massacre de civils à Boutcha, près de Kiev, qui devrait entraîner cette semaine de nouvelles sanctions occidentales contre Moscou.

Le président Emmanuel Macron s’est déclaré lundi « favorable » à ce que l’Union européenne décide de nouvelles sanctions vis-à-vis de la Russie, en évoquant le pétrole et le charbon.

La saison des résultats d’entreprises, qui pointe son nez, présente également un risque pour le marché des actions, qui devrait se focaliser sur les perspectives dévoilées à l’occasion de ces publications.

Et ce dans un « contexte qui sera dominé encore pour un temps par une croissance en décélération, une inflation élevée et un resserrement monétaire dont l’ampleur reste un grand sujet de débat », souligne l’expert.

– Prise de fonctions de la nouvelle DG d’Orange

Christel Heydemann, nommée directrice générale d’Orange fin janvier, prend ses nouvelles fonctions lundi avec de nombreux défis à relever, avant l’arrivée d’un nouveau président à ses côtés, prévue à l’issue de l’assemblée générale de mai. L’action cédait 0,43% à 10,73 euros.

– Altrad acquiert Endel

Le prestataire de services Altrad a annoncé lundi l’acquisition effective d’Endel, filiale de maintenance industrielle d’Engie, présente notamment dans le nucléaire. Le titre Engie prenait 0,82% à 12,02 euros.

Euronext CAC40

pan/kd/er

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques