Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

La Bourse des métaux annonce une reprise des cotations du nickel

La Bourse des métaux de Londres a annoncé une reprise de la cotation du nickel mercredi, lors d'une journée de réouverture encore perturbée et interrompue pendant plusieurs heures, après une...

Les bureaux du marché londonien des métaux (London Metal Exchange, LME), le 18 février 2016 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - LEON NEAL)

La Bourse des métaux de Londres a annoncé une reprise de la cotation du nickel mercredi, lors d’une journée de réouverture encore perturbée et interrompue pendant plusieurs heures, après une suspension des échanges pendant plus d’une semaine.

« La cotation du nickel va reprendre sur LMEselect à 14H00 GMT » mercredi, indique la Bourse des métaux sur son site.

Après 14H00 GMT sur le marché électronique, le cours ne décollait toutefois pas du plancher de 43.995,00 dollars la tonne qu’il avait atteint après une brève reprise de la cotation à 08H00 GMT.

Très rapidement après l’ouverture, les prix du nickel étaient tombés de plus de 5%, alors que le London Metal Exchange (LME) avait fixé une amplitude de cotation maximale à ce niveau.

Le LME a précisé que les transactions effectuées lors de ces brefs échanges peu après 08H00 GMT et dans la limite d’une baisse de 5% seraient maintenues, ce qui correspond à un prix bas limité à 45.590 dollars la tonne.

Le « petit nombre de transactions de nickel exécutées en dessous de la limite de prix » sera quant à lui annulé, avait averti le LME.

Le LME avait attribué la chute du cours du nickel sous la limite de 5% mercredi à l’ouverture à « une erreur de système », et avait suspendu à nouveau pendant près de six heures les cotations pour examiner le dysfonctionnement.

Le commerce du nickel sur le LME avait été suspendu à partir de mardi la semaine dernière jusqu’à ce mercredi, après que le « métal du diable » avait flambé de manière jugée anormale, dépassant brièvement les 100.000 dollars la tonne, contre un peu plus de 20.000 en début d’année.

Toutes les transactions du mardi 8 mars avaient toutefois été annulées, dont la percée à plus de 100.000 dollars la tonne. Le record du nickel s’établit ainsi à 48.002 dollars la tonne, enregistré la veille.

La Russie est le troisième producteur mondial de nickel. La guerre en Ukraine a fait flamber les prix du métal à des niveaux records, mais ce mouvement aussi extraordinaire qu’inédit est dû en grande partie à une spéculation hasardeuse du milliardaire chinois Xiang Guangda.

Il a misé sur une chute des cours, à rebours du marché. Son groupe Tsingshan, numéro un mondial du nickel et de l’acier inoxydable, s’est alors retrouvé avec des pertes colossales et s’est vu obligé de liquider ses positions en achetant des contrats, faisant monter fortement les cours.

emb/ved/er

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques