Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

La justice « va plus vite » et « travaille mieux » selon Eric Dupond-Moretti

"La justice va plus vite, travaille mieux et est plus proche des Français", a affirmé jeudi le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti en défendant "bec et ongles" le bilan de la justice de...

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti à Paris, le 26 novembre 2021 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Martin LELIEVRE)

« La justice va plus vite, travaille mieux et est plus proche des Français », a affirmé jeudi le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti en défendant « bec et ongles » le bilan de la justice de proximité lancée il y a un an.

« On a rouvert des lieux où la justice n’avait plus cours », s’est félicité M. Dupond-Moretti sur franceinfo. En matière de moyens pour la justice et d’embauche de magistrats « jamais personne n’a fait ça avant nous », a-t-il estimé.

« Vous croyez qu’il suffit de claquer des doigts pour régler tous les problèmes? »,  a insisté M. Dupond-Moretti alors que la Conférence nationale des présidents de tribunaux judiciaires vient d’indiquer qu’il y a « un besoin impérieux de créer 1.500 postes de magistrats » sous peine de voir s’allonger les délais de jugement. 

Les deux principaux syndicats de magistrats ont par ailleurs déposé une plainte contre la France auprès de la Commission européenne pour dénoncer la « violation permanente » des règles en matière de temps de travail dans leur profession.

« Les syndicats de magistrats peuvent dire un certain nombre de choses, ils sont dans leur rôle, c’est bien légitime. Et puis nous sommes en campagne présidentielle, regardez les chiffres que proposent les candidats, ils sont bien au-delà de ce que proposent les magistrats eux-mêmes. Il faut être sérieux », a commenté M. Dupond-Moretti.

Le ministre a également pris la défense de sa directrice de cabinet Véronique Malbec nommée au Conseil constitutionnel par le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand.

Ex-procureure générale de Rennes, Mme Malbec fut la responsable hiérarchique du procureur qui a classé sans suite en octobre 2017 l’affaire des Mutuelles de Bretagne dans laquelle Richard Ferrand était mis en cause. Cette nomination a fait grincer des dents même si un procureur général ne peut donner d’instruction dans le sens d’un classement d’une plainte.

« C’est injurieux pour Véronique Malbec » de douter de sa probité et de son intégrité, s’est emporté M. Dupond-Moretti. « Véronique Malbec est une grande magistrate, c’est une grande professionnelle « , a-t-il dit. « Salir l’honneur de Véronique Malbec c’est absolument dégueulasse », a-t-il conclu.

aje/lbx/sp

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques