Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

La tempête Diego se décale vers l’est, environ 50.000 foyers privés d’électricité

Environ 50.000 foyers étaient privés d'électricité après le passage de la tempête Diego, notamment en région Nouvelle-Aquitaine, où la vigilance orange pour "vents violents" activée depuis jeudi pour les départements de la Charente-Maritime, la Vienne et des Deux-Sèvres a été levée...

Environ 50.000 foyers étaient privés d'électricité après le passage de la tempête Diego, notamment en région Nouvelle-Aquitaine (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - NICOLAS TUCAT)

Environ 50.000 foyers étaient privés d’électricité après le passage de la tempête Diego, notamment en région Nouvelle-Aquitaine, où la vigilance orange pour « vents violents » activée depuis jeudi pour les départements de la Charente-Maritime, la Vienne et des Deux-Sèvres a été levée vendredi soir, a-t-on appris par Enedis et Météo France.

L’alerte se poursuit néanmoins en région Auvergne-Rhône-Alpes dans le Puy-de-Dôme, la Loire et la Haute-Loire où la tempête Diego s’est décalée en début de soirée, selon le bulletin de l’organisme de prévisions publié vendredi à 20h15 qui précise que les plus fortes rafales concernent désormais le nord de l’Auvergne, avec des déferlements dans les vallées (Limagne notamment), et l’ouest de la Bourgogne.

La Savoie reste également en orange « avalanches » et pluies-inondations ».

« Suite au passage de la tempête Diego, à 22H00, moins de 50 000 clients sont privés d’électricité, notamment en Nouvelle-Aquitaine, autour de l’estuaire de la Gironde », a indiqué à l’AFP une porte-parole du gestionnaire du réseau ENEDIS. 

« Grâce à l’automatisation des réseaux électriques et à la pré-mobilisation des équipes d’Enedis, les premiers clients impactés ont pu être rétablis ce (vendredi) soir », a-t-elle ajouté.

En Nouvelle-Aquitaine, au cours de cette « tempête classique en intensité mais peu habituelle pour un mois d’avril », des vents ont été relevés à 110 km/h à Chassiron en Charente-Maritime et 104 km/h à Poitiers.

Dans cette partie du sud-ouest, les conditions climatiques ont entraîné des chutes d’arbres sur les voies ferroviaires, perturbant la circulation des TER en deuxième partie de journée sur plusieurs liaisons au nord et à l’est de Bordeaux. 

Le trafic a repris progressivement dans la soirée « sur l’ensemble des lignes touchées par la Tempete Diego » mais « de très importants retards sont à attendre néanmoins », selon un point de 22H05 diffusé sur le compte Twitter des TER Nouvelle-Aquitaine.

Le passage de la tempête a occasionné plus de 300 interventions des pompiers de la Gironde depuis 15H00, essentiellement pour des chutes d’arbres et des sécurisations de bâtiments, avec un retour progressif à la normale vers 19H00, a indiqué à l’AFP le service départemental d’incendie et de secours (Sdis).

Deux personnes ont été blessées dont l’une gravement, sans pronostic vital engagé, lors de la chute d’un arbre sur une caravane située dans un terrain privé à Saint-Laurent-d’Arce, dans le Nord-Gironde, selon la même source.

Au plus fort de l’épisode venteux, jusqu’à 150 pompiers ont été mobilisés simultanément dans le département.

ff-nal/dlm

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques