Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

Le comparateur de prix PriceRunner poursuit Google pour 2,1 milliards d’euros

Le site suédois de comparaison de prix PriceRunner a annoncé lundi poursuivre en justice le géant internet américain Google pour 2,1 milliards d'euros, l'accusant d'avoir fait la promotion de ses propres comparaisons...

La Commission européenne avait condamné Google en 2017 à une amende record de 2,4 milliards d'euros pour avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Lionel BONAVENTURE)

Le site suédois de comparaison de prix PriceRunner a annoncé lundi poursuivre en justice le géant internet américain Google pour 2,1 milliards d’euros, l’accusant d’avoir fait la promotion de ses propres comparaisons de prix dans les résultats de recherche.

« Nous considérons ce procès comme un combat pour les consommateurs qui ont énormément souffert de la violation par Google du droit de la concurrence au cours des quatorze dernières années et encore aujourd’hui », a déclaré Mikael Lindahl, directeur général de PriceRunner, dans un communiqué.

En outre, le groupe nordique a déclaré s’attendre à ce que le « montant final des dommages et intérêts lié aux poursuites soit sensiblement plus élevé », étant donné que « la violation est toujours en cours. »

L’entreprise suédoise a saisi le tribunal des brevets et du marché de Stockholm après que le Tribunal de l’Union européenne a jugé que Google avait « enfreint la législation antitrust de l’UE en manipulant les résultats de recherche en faveur de ses propres services de comparaison de prix ».

Dans un courriel adressé à l’AFP, Google se défend et affirme que son « système est soumis à un contrôle intensif de la part de la Commission européenne et de deux groupes d’experts externes ». 

« PriceRunner a choisi de ne pas utiliser d’annonces shopping sur Google, il n’a donc peut-être pas connu le même succès que d’autres. Nous sommes prêts à défendre notre position devant les tribunaux », a assuré Frédéric Abrard, directeur du programme CSS Shopping Ads chez Google.

Ces dernières années, l’Union européenne (UE) a sévi contre les pratiques commerciales des « Big Tech ». 

La Commission européenne, gardienne de la concurrence au sein de l’UE, avait condamné Google en juin 2017 à une amende record de 2,4 milliards d’euros pour avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne afin de favoriser son comparateur de prix GoogleShopping dans 13 pays européens.

La pratique visait à assurer au géant américain une position hégémonique en rendant ses concurrents pratiquement invisibles pour les consommateurs, selon Bruxelles.

Google a annoncé le mois dernier faire appel de la décision de justice qui avait confirmé cette amende fin 2021.

De son côté, PriceRunner réclame des dommages et intérêts pour les bénéfices qu’il a perdus en Grande-Bretagne depuis 2008 ainsi qu’en Suède et au Danemark depuis 2013.

Selon le groupe suédois, Google a une « position de simili monopole » dans l’UE, avec plus de 90% de parts de marché des moteurs de recherche sur internet.

PriceRunner, basé en Suède, est également présent au Danemark, en Norvège et au Royaume-Uni et envisage de s’étendre à d’autres pays. L’entreprise a été rachetée fin 2021 par la fintech suédoise Klarna.

jll/hdy/map/er

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques