Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Le drapeau européen de nouveau sous l’Arc de Triomphe pour le sommet de Versailles

Le drapeau européen a de nouveau été déployé jeudi sous l'Arc de Triomphe à l'occasion du sommet de l'UE de Versailles, après la polémique provoquée par son installation le 31 décembre pour célébrer...

Le drapeau de l'Union européenne sous l'Arc de Triomphe, sur la place de l'Etoile à Paris, le 10 mars 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Ludovic MARIN)

Le drapeau européen a de nouveau été déployé jeudi sous l’Arc de Triomphe à l’occasion du sommet de l’UE de Versailles, après la polémique provoquée par son installation le 31 décembre pour célébrer la présidence française du Conseil de l’UE.

(Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Dorine JARNIAS)

Le drapeau bleu étoilé devait flotter durant deux jours, jusqu’à la fin du sommet vendredi après-midi, a indiqué l’Elysée. 

Le drapeau de l’Union européenne sous l’Arc de Triomphe, sur la place de l’Etoile à Paris, le 10 mars 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Ludovic MARIN)

Le 31 décembre, sa mise en place avait provoqué la colère de plusieurs candidats à la présidentielle dont Marine Le Pen, Eric Zemmour, Valérie Pécresse et Jean-Luc Mélenchon, certains dénonçant un acte antipatriotique, d’autres réclamant qu’un drapeau français soit ajouté au-dessus de la tombe du soldat inconnu.

Le drapeau européen avait été retiré moins de deux jours plus tard, « conformément au timing prévu » selon l’Elysée, alors que la candidate du RN Marine Le Pen avait revendiqué ce retrait comme une « belle victoire patriotique ».

Emmanuel Macron avait ensuite dénoncé « une mauvaise polémique » et s’était dit « fier » de ce « symbole de paix » qui, selon lui, avait été placé sous le monument à un moment où « il n’y avait rien », c’est-à-dire pas de drapeau tricolore.

Plusieurs autres monuments, à l’instar de la Tour Eiffel, étaient restés éclairés en bleu pendant une semaine.

Le président Emmanuel Macron accueille jeudi en fin d’après-midi les dirigeants des 26 autres pays de l’UE pour un sommet informel destiné à poser les fondations d’une Europe plus souveraine après le choc de l’invasion russe en Ukraine.

La candidate RN Marine Le Pen a estimé, en marge d’une intervention devant les pompiers, que le président était « dans une provocation permanente à l’égard du peuple français ». « Il méprise leur sentiment national » et « patriotique ». « En réalité il veut remplacer la souveraineté nationale par la souveraineté européenne ».

La candidate LR Valérie Pécresse, interrogée lors d’une conférence de presse après une réunion du PPE à Paris, a affirmé qu’en tant que « patriote et européenne », elle aurait « préféré que le drapeau français et européen s’embrassent sous l’Arc de triomphe, ce qu’avait fait Nicolas Sarkozy ».

« Emmanuel Macron aime humilier la Nation française. La preuve: il récidive », s’est indigné son rival d’extrême droite Eric Zemmour sur Twitter.

« Nouvelle indignité d’Emmanuel Macron. Nos soldats sont morts pour la France et le drapeau tricolore les honore ! Y substituer celui de l’Union européenne est un outrage », a critiqué le candidat souverainiste Nicolas Dupont-Aignan sur le même réseau social.

jri-el-are/grd/hj

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques