Couverture du journal du 02/12/2022 Consulter le journal

Libération renfloué à hauteur de 15 millions d’euros par le milliardaire tchèque Kretinsky

Le milliardaire tchèque et patron de CMI ("Elle", "Marianne"...), Daniel Kretinsky, prête 14 millions d'euros à Libération pour garantir "le financement du titre jusqu'à son retour à l'équilibre" en 2026, a annoncé mardi...

L'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky à Paris, le 22 janvier 2020 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - JOEL SAGET)

Le milliardaire tchèque et patron de CMI (« Elle », « Marianne »…), Daniel Kretinsky, prête 14 millions d’euros à Libération pour garantir « le financement du titre jusqu’à son retour à l’équilibre » en 2026, a annoncé mardi la société Presse indépendante, propriétaire du quotidien.

En plus de ce prêt, M. Kretinsky, via sa fondation, fait un don d’un million d’euros au « fonds de dotation pour une presse indépendante » (FDPI), actionnaire majoritaire de Presse indépendante, selon une annonce faite en interne par le directeur général de Libération, Denis Olivennes. 

Versé « sous forme d’obligations », le prêt doit permettre de couvrir les pertes du titre, déficitaire malgré une forte croissance de ses ventes, tout en préservant son « indépendance », selon le communiqué de Presse indépendante.

Le FDPI, auquel le groupe Altice de Patrick Drahi a cédé Libération il y a deux ans, « se réjouit de l’arrivée à ses côtés » d’un « nouveau partenaire de qualité », y voyant « un gage de confiance dans l’avenir du journal », d’après le texte.

Egalement cité dans le communiqué, Daniel Kretinsky se dit « heureux de participer ainsi à la pérennisation d’un journal indépendant et indispensable au débat démocratique ».

Denis Olivennes avait annoncé en juillet être à la recherche de 15 millions d’euros pour Libé. Le retour à l’équilibre avait été repoussé de 2023 à 2026, en raison notamment d’un développement plus lent qu’attendu de la publicité, aggravé par la pandémie. 

Dans le communiqué de mardi, le dirigeant assure que « Libération est entré de plain-pied dans la révolution des abonnements numériques » et vante la « plus forte progression de diffusion de la presse quotidienne nationale » observée « depuis un an et demi ».

D’après l’ACPM, Libération s’est vendu quotidiennement à plus de 93.000 exemplaires sur la période 2021-2022, soit une hausse de 11,14% par rapport à 2020-2021.

En 2021, son chiffre d’affaires a atteint 31,5 millions d’euros, en hausse de 10%, et les pertes d’exploitations ont été réduites à 7,9 millions contre 12,3 millions en 2020.  

ac/pr/mch/bow

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques