Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Mélenchon en visite dans un quartier déshérité de Fort-de-France

"Faut revenir si vous êtes président, au moins pour l'apéro!" Jean-Luc Mélenchon a visité dimanche "Volga plage", un quartier déshérité de Fort-de-France en Martinique, où des associatifs l'ont entretenu des problèmes...

Le candidat Insoumis à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon visite le quartier "Volga plage" de Fort-de-France avec des habitants, le 19 décembre 2021 (Crédit photo : © Christophe ARCHAMBAULT)

« Faut revenir si vous êtes président, au moins pour l’apéro! » Jean-Luc Mélenchon a visité dimanche « Volga plage », un quartier déshérité de Fort-de-France en Martinique, où des associatifs l’ont entretenu des problèmes de réseau d’eau, d’insalubrité et de pauvreté.

Le candidat Insoumis à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon en compagnie d’habitants du quartier « Volga plage » de Fort-de-France, le 19 décembre 2021 (Crédit photo : © Christophe ARCHAMBAULT)

Le candidat Insoumis à la présidentielle achevait par ce déplacement le programme officiel de sa visite aux Antilles, commencée par la Guadeloupe mardi et ponctuée de deux meetings.

Le candidat Insoumis à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon (G) discute avec des habitants du quartier « Volga plage » de Fort-de-France, le 19 décembre 2021 (Crédit photo : © Christophe ARCHAMBAULT)

A « Volga plage », des responsables de la maison de quartier l’ont guidé, introduit auprès de quelques personnes et lui ont expliqué les difficultés des 3.800 habitants.

Le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon (D) parle avec le député européen Manuel Bompard (C) et l’élue locale Karine Varasse après avoir rendu hommage à l’homme politique et poète Aimé Césaire, au cimetière La Joyau de Fort-de-France, le 19 décembre 2021 (Crédit photo : © Christophe ARCHAMBAULT)

Elles découlent de son histoire. Des ouvriers agricoles ont commencé à s’installer sur ce secteur de mangrove à partir des années 50, à cause de la crise sucrière qui les a rejetés vers la ville. Ils y ont bâti eux-mêmes des maisons basses, et les infrastructures publiques peinent, encore aujourd’hui, à mailler ce secteur dense.

Le candidat Insoumis à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon visite « Volga plage » un quartier de Fort-de-France, le 19 décembre 2021 (Crédit photo : © Christophe ARCHAMBAULT)

Les réseaux d’électricité, d’eau potable et de traitement des eaux usées, notamment, sont défaillants. Beaucoup d’habitants ne détiennent pas de titre de propriété de leur demeure, ce qui pose des problèmes de succession familiale. 

« On paie pourtant une taxe d’habitation, et plus chère que dans quartier des Békés », a enragé un habitant, en référence aux descendants blancs des colons. Des problèmes qui s’ajoutent au chômage élevé, à la pauvreté et au trafic de drogue.

« On ne demande pas beaucoup, juste le minimum », a dit un habitant à Jean-Luc Mélenchon, qui a répliqué, lui tapant sur l’épaule: « Oui, j’ai compris, les gens ne demandent pas des mille et des cents ».

« On est contents de vous voir. Faut revenir si vous êtes président, au moins pour prendre l’apéro », s’est-il entendu répliquer.

Bernard Soquet, 52 ans, l’un des responsables associatifs qui dit « avoir toujours oeuvré pour le quartier », a affirmé que beaucoup d’habitants avaient voté pour l’Insoumis en 2017 – la Martinique en général l’a placé en première place avec 27% des voix.

Mais l’abstention est aussi très importante à toutes les élections. Alors M. Soquet a prévenu que le jour du premier tour, le 10 avril prochain, il « emmènerait tout le monde au bureau de vote » pour glisser un bulletin Mélenchon, qui « va dans le sens du peuple martiniquais ».

– Pas de bain de foule –

Et la possible candidature de Christiane Taubira, qui se rend à Vierzon lundi? « Elle s’est grillée en Martinique avec la loi (sur le mariage pour tous), on est très chrétiens ici », a avancé Bernard Soquet à la presse.

« Je veux surtout que Macron soit battu », a confié à l’AFP Jean-Michel, gardien d’école de 52 ans qui, juché sur son scooter, observe de loin Jean-Luc Mélenchon discuter avec une voisine. L’Insoumis, « il va ramasser (des voix) ici, mais bon, il ne va pas faire tout ce qu’il dit non plus, ce n’est pas possible en cinq ans », a-t-il ajouté.

L’équipe du candidat avait promis un « bain de foule », mais M. Mélenchon n’a rencontré que les quelques habitants, dans un quartier relativement calme le dimanche, comme ailleurs à Fort-de-France.

Des groupes de jeunes, assis sur des bancs, se sont tenus à distance. Quand l’un d’entre eux a fait une roue arrière en moto près de la délégation insoumise, composée aussi de la cheffe des députés LFI Mathilde Panot et de l’eurodéputé et directeur de campagne Manuel Bompard, Bernard Soquet a expliqué: « Lui c’est un chef du quartier. Il n’est pas politisé, ne va pas voter. C’est un dur à cuire, faut pas le chercher, mais c’est un bon gars ».

A l’image des jours précédents, Jean-Luc Mélenchon a proposé aux Antillais l’autonomie alimentaire, économique et même politique, épousant les revendications des Antillais, notamment sur l’investissement à réaliser sur le réseau d’eau et sur le passe sanitaire, sujet abrasif qui a déclenché des remous depuis son apparition.

Quitte à relayer des théories invérifiées. M. Mélenchon a cité en meeting les supposés effets secondaires du vaccin sur des populations massivement contaminées par le chlordécone, un pesticide interdit plus tardivement que dans l’Hexagone.

Le député des Bouches-du-Rhône a expliqué qu’il avait ainsi pour but de faire exister un dialogue avec les autorités. Tout en précisant dans la foulée: cette théorie, « je ne dis pas que c’est vrai ».

bap/cbn

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques