Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Mondiaux de patinage: « Les Ukrainiens nous disent merci », racontent Nazarova et Nikitin

"Patiner pour tous ceux qui sont en Ukraine": les danseurs sur glace Oleksandra Nazarova et Maksym Nikitin, deux des cinq Ukrainiens présents aux Mondiaux de patinage artistique à Montpellier cette semaine, ont fait le déplacement malgré la...

Les danseurs sur glace ukrainiens Oleksandra Nazarova et Maksym Nikitin lors des Mondiaux de patinage artistique à Montpellier, le 25 mars 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Pascal GUYOT)

« Patiner pour tous ceux qui sont en Ukraine »: les danseurs sur glace Oleksandra Nazarova et Maksym Nikitin, deux des cinq Ukrainiens présents aux Mondiaux de patinage artistique à Montpellier cette semaine, ont fait le déplacement malgré la guerre, pour « soutenir » leur pays « autant qu’ils peuvent ».

Les danseurs sur glace ukrainiens Oleksandra Nazarova et Maksym Nikitin lors des Mondiaux de patinage artistique à Montpellier, le 25 mars 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Pascal GUYOT)

« On était tous les deux à Kharkiv quand la guerre a commencé. Nos familles entières sont encore en Ukraine et on a vu ce que l’armée russe fait. C’est ignoble », raconte Nikitin.

Les danseurs sur glace ukrainiens Oleksandra Nazarova et Maksym Nikitin salués par le public lors des Mondiaux de patinage artistique à Montpellier, le 25 mars 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Pascal GUYOT)

« On a vu les tanks, entendu les tirs, ma maison n’a plus de fenêtres », décrit Nazarova.

Les danseurs sur glace ukrainiens Oleksandra Nazarova et Maksym Nikitin lors des Mondiaux de patinage artistique à Montpellier, le 25 mars 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Pascal GUYOT)

Venir jusqu’à Montpellier a été long et compliqué. « On est parti en voiture mais il y avait énormément d’embouteillages », dit Nikitin. « J’ai conduit environ huit jours pour faire seulement 600 km. Parce que beaucoup de gens fuient », explique Nazarova. Les deux patineurs ont ensuite rallié la France depuis la Pologne en avion.

Vendredi, ils ont patiné, non pas en costume, mais chacun vêtu d’un T-shirt aux couleurs de leur pays, bleu pour elle et jaune pour lui. Comme chanson, ils ont choisi « 1944 », écrite par la chanteuse ukrainienne Jamala, lauréate de l’Eurovision en 2016. Le texte évoque la déportation stalinienne des Tatars de Crimée.

– « Ne pas abandonner » –

A travers ce programme, « on a essayé de dire qu’on était bouleversé par tout ce qui se passait en Ukraine, évidemment, mais qu’on demandait à tous les Ukrainiens de ne pas abandonner et de se soutenir les uns les autres », explique Nazarova.

« Nos costumes sont restés en Ukraine, on n’a pas pu les apporter. Et en ce moment, on ne peut pas porter de costume à paillettes. Parce qu’il y a une guerre dans notre pays, que des gens meurent. Ca nous rend tellement tristes. C’est bien que les gens du monde entier puissent voir ce bleu et ce jaune », reprend Nikitin.

En patinant malgré tout, « on essaie de soutenir notre pays autant qu’on peut. C’est tout ce qu’on peut faire: patiner pour tous ceux qui sont en Ukraine, pour nos familles », souffle la patineuse.

« Savoir ce qu’ils ont vécu jusqu’à arriver là, qu’ils sont là sans entraînement, sans rien, ça m’a beaucoup émue. Au début, ils ne voulaient pas venir. Ils l’ont fait pour leur pays, j’ai trouvé ça magnifique », salue Gabriella Papadakis, en contact quasi-quotidien avec Nazarova depuis le début de la guerre.

« Le soutien qu’on reçoit, ici ou par messages, ça nous rend plus forts », affirme cette dernière. « Ce n’est pas +Sacha+ et moi qu’ils soutiennent, mais tout le peuple ukrainien, tous les gens qui sont encore en danger là-bas, qui perdent leurs maisons, et j’espère que ce soutien va aider notre pays », continue Nikitin.

– « Ce que le monde pense » –

« On a beaucoup de retours d’Ukrainiens. Ils nous disent merci de représenter notre pays, que ça les aide. Tous les jours, ils suivent les informations, pour savoir combien de personnes sont mortes, combien de bâtiments ont été bombardés », ajoute Nikitin.

« Là, ils voient quelque chose de différent. J’ai des amis, ça fait presque un mois qu’ils sont dans une station de métro, et pour eux c’est très important de voir que des gens du monde entier nous soutiennent. Ce n’est pas nous qu’ils regardent, c’est ce que le monde pense de cette situation », poursuit le patineur.

Quel message veulent-ils faire passer ?

« On veut dire au monde entier la vérité sur ce qui se passe en Ukraine », répond le patineur. « C’est important de dire: +Attention !+. Parce qu’un mois en arrière, on n’imaginait même pas que c’était possible. D’autres pays risquent d’être visés. Alors aidez l’Ukraine à arrêter la guerre : fermez le ciel ».

Nikitin juge « importante » l’exclusion des athlètes russes décidée par de la plupart des organisations sportives. « On dit généralement qu’il ne faut pas mélanger sport et politique. Mais certains sportifs russes apportent leur soutien (au régime russe). C’est comme quand des entreprises quittent la Russie: c’est comme ça que le monde essaie de leur dire +Vous avez tort+. »

Les Mondiaux achevés, que vont faire les deux danseurs ? « Pour l’instant, on ne sait pas du tout », lâche Nazarova.

es/ll/mdm

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques