Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Nette hausse à la Bourse de Paris, portée par les banques centrales

La Bourse de Paris a fini en nette hausse de 1,12% jeudi, en conclusion d'une série de réunions très attendues de banques centrales, dont les...

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Crédit photo : © ERIC PIERMONT)

La Bourse de Paris a fini en nette hausse de 1,12% jeudi, en conclusion d’une série de réunions très attendues de banques centrales, dont les réponses ont satisfait les investisseurs. 

L’indice vedette CAC 40 a gagné 77,44 points à 7.005,07 points. La veille, il avait pris 0,47%.

La cote parisienne a maintenu ses gains au fil de la journée, après une ouverture soutenue par les conclusions de la Réserve fédérale américaine, qui a confirmé son virage vers une plus grande attention à la lutte contre l’inflation.

Une tendance confirmée à l’issue de la réunion à la mi-journée de la Banque centrale européenne.

« Les réponses satisfont les marchés », a noté Patrice Gautry, chef économiste de l’Union bancaire privée. Ceux-ci avaient fait preuve de nervosité dans l’anticipation de ces réunions, alors que les banques centrales se trouvent prises en étau entre une inflation à des niveaux record et des incertitudes sur l’évolution de la croissance à cause du nouveau variant Omicron.

Et si la réponse varie, notamment entre la Fed et la BCE, « le discours sur la croissance reste positif malgré tout », souligne M. Gautry, tandis que les prises de position donnent aux investisseurs « une vision à plus long terme ».

La BCE fait preuve d’une « volonté d’accompagnement », « pour surfer sur la vague d’inflation », explique-t-il. L’institution de Francfort a annoncé l’allègement de son dispositif de soutien à l’économie, mais maintient des filets de sécurité et veut rester flexible dans un contexte économique incertain. 

La BCE juge toujours « très improbable » un relèvement des taux d’intérêt l’an prochain, a réaffirmé sa présidente Christine Lagarde, au moment où la Fed de son côté a ouvert la porte à des hausses de taux en 2022 si nécessaire.

Alors que l’inflation prend une ampleur vertigineuse de l’autre côté de l’Atlantique, la zone euro va connaître un pic du niveau des prix en 2022 puis les voir refluer, prévoit la BCE, qui table sur un retour sous les 2% l’an en 2023 et 2024.

La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé un accord de principe avec l’européen Airbus pour acquérir jusqu’à 134 avions A320 et A220, dans le cadre du renouvellement de sa flotte moyen-courrier, remplaçant ainsi ses Boeing 737. Airbus a pris 2,41% à 102,40 euros. 

EDF a plongé de 15,46% à 10,04 euros après avoir annoncé l’arrêt par précaution des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes pour vérification d’éventuels défauts sur son circuit de refroidissement de secours, alors que des défauts ont été détectés dans une autre centrale de même modèle. 

Vivendi (+0,94% à 11,29 euros) détient désormais 45,13% du capital du groupe Lagardère, après avoir racheté comme prévu la participation que détenait le fonds d’investissement Amber dans le propriétaire de Paris Match et du Journal du Dimanche.

Euronext CAC40

mla/vac/LyS

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques