Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Nucléaire iranien: Macron demande à l’Iran de « saisir » l’opportuntité de préserver l’accord de Vienne

Emmanuel Macron a dit samedi à son homologue iranien Ebrahim Raïssi que l'Iran devait "maintenant saisir" l'opportunité de préserver l'accord de Vienne sur le nucléaire...

Photomontage du président français Emmanuel Macron et du président iranien Ebrahim Raïssi (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - STEPHANE DE SAKUTIN)

Emmanuel Macron a dit samedi à son homologue iranien Ebrahim Raïssi que l’Iran devait « maintenant saisir » l’opportunité de préserver l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, a indiqué la présidence française.

Durant un échange téléphonique de 90 minutes, « le Président de la République a souligné la nécessité impérieuse de conclure un accord tant qu’il est encore temps », a souligné l’Elysée dans un communiqué.

A cette occasion, Emmanuel Macron « a exprimé la conviction que les discussions menées avec la participation active de la France et de ses partenaires, ont permis de parvenir à une solution respectueuse des intérêts essentiels de toutes les parties prenantes, qui permettrait d’éviter une grave crise nucléaire ».

Dès lors, le président français a souligné que « l’Iran devait maintenant saisir cette opportunité et prendre les décisions politiques qui permettront de préserver l’accord de Vienne, dans l’intérêt de l’Iran et de tous ».

Les Etats-Unis ont fait état jeudi de « progrès substantiels » lors des négociations de Vienne pour sauver l’accord sur le nucléaire iranien, jugeant une entente possible « dans les prochains jours » si l’Iran « fait preuve de sérieux ».

Les pourparlers de Vienne visent à sauver l’accord de 2015 qui avait permis la levée de sanctions économiques internationales contre l’Iran en échange de strictes limites à son programme nucléaire censées l’empêcher de se doter de la bombe atomique.

Les Etats-Unis l’ont quitté en 2018 sous la présidence de Donald Trump, qui le jugeait insuffisant, et ont rétabli leurs sanctions. En riposte, Téhéran s’est largement affranchi des restrictions à ses activités nucléaires.

Les négociations se déroulent désormais entre signataires encore membres de l’accord (Chine, Russie, France, Allemagne, Royaume-Uni et Iran), avec la participation indirecte des Etats-Unis qui ne négocient pas face-à-face avec Téhéran

jk/roc 

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques