Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Orpea: inspection de l’ARS dans un Ehpad de Neuilly-sur-Seine

L'agence régionale de santé d'Île-de-France mène une inspection dans l'Ehpad du groupe Orpea à Neuilly-sur-Seine dont les pratiques ont été dénoncées dans un livre ayant suscité une vague d'indignation...

La résidence Ehpad "Les bords de Seine" du groupe Orpea, le 26 janvier 2022 à Neuilly-sur-Seine, près de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - ALAIN JOCARD)

L’agence régionale de santé d’Île-de-France mène une inspection dans l’Ehpad du groupe Orpea à Neuilly-sur-Seine dont les pratiques ont été dénoncées dans un livre ayant suscité une vague d’indignation, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Le logo d’Orpea sur le fronton de la résidence Ehpad « Les bords de Seine », le 26 janvier 2022 à Neuillyt-sur-Seine, près de Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – ALAIN JOCARD)

Cette inspection de l’ARS a d’abord eu lieu « pendant plusieurs heures » jeudi dans l’Ehpad « Les bords de Seine » du groupe Orpea, un établissement situé à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), a indiqué à l’AFP une source officielle proche du dossier, confirmant une information de France info.

Il faut compter un délai de « quelques jours » pour connaître ses résultats, a ajouté cette source. Un porte-parole d’Orpea a confirmé que cette inspection avait eu lieu. 

Le groupe a précisé vendredi que « la visite d’inspection des autorités de tutelles dans sa résidence Les bords de Seine à Neuilly-sur-Seine a repris en cette fin de matinée ». « Les équipes collaborent pleinement », indique la déclaration transmise aux médias. 

Selon une autre source proche du dossier, cette inspection est menée conjointement avec le conseil départemental des Hauts-de-Seine, qui participe au financement du volet dépendance des Ehpad.

Cette inspection a pour cadre l’enquête demandée à l’ARS par le gouvernement, à la suite des révélations d’un livre-enquête paru mercredi.

Dans « Les Fossoyeurs », le journaliste indépendant Victor Castanet décrit un système où les soins d’hygiène, la prise en charge médicale, voire les repas des résidents sont « rationnés » pour améliorer la rentabilité d’Orpea. Et ce alors que les séjours sont facturés au prix fort.

Orpea conteste les accusations, qu’il qualifie de « mensongères, outrageantes et préjudiciables ». Le groupe avait annoncé mercredi qu’il mandatait deux cabinets pour mener une évaluation indépendante.

Son directeur général, Jean-Christophe Romersi, est convoqué mardi prochain par la ministre déléguée à l’Autonomie des personnes âgées, Brigitte Bourguignon. 

La publication du livre a fait plonger le titre Orpea, coté à la Bourse de Paris, et a suscité de nombreuses réactions indignées de la part de responsables syndicaux et politiques.

vac-gbh/bfa/rhl

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques