Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Présidentielle: Jadot déplore les « parasitages » de Rousseau, exclue de la campagne des écologistes

Le candidat à la présidentielle Yannick Jadot a déploré vendredi les "parasitages", "depuis des semaines", de la finaliste de la primaire écologiste Sandrine Rousseau, qui a été exclue jeudi de son équipe de campagne pour des...

Yannick Jadot lors d'une conférence de presse à Paris, le 1er mars 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Sameer Al-DOUMY)

Le candidat à la présidentielle Yannick Jadot a déploré vendredi les « parasitages », « depuis des semaines », de la finaliste de la primaire écologiste Sandrine Rousseau, qui a été exclue jeudi de son équipe de campagne pour des propos au vitriol sur la stratégie de l’écologiste.

Sandrine Rousseau lors d’une session photo le 10 décembre 2020 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – JOEL SAGET)

« Depuis des semaines, depuis la primaire, elle mène d’autres campagnes que la campagne présidentielle » des écologistes, a regretté M. Jadot sur Public Sénat, affirmant « prendre acte d’une énième prise de position qui n’est pas celle de la campagne ».

Dans un article publié par Le Parisien jeudi soir, Sandrine Rousseau fustigeait un discours de campagne « flou », « un gâchis », des propos toutefois formellement démenti par l’intéressée auprès de l’AFP.

Pour Yannick Jadot, « c’est une forme de clarification après des semaines et des semaines de parasitage », ce qui « n’est pas compatible » à ses yeux « avec la loyauté, avec la ligne politique » du pôle écologiste.

« J’ai pris la décision de faire valoir la discipline », a ajouté M. Jadot, assurant « jouer collectif », à l’inverse, selon lui, de Mme Rousseau.

Yannick Jadot a enfin déploré que Sandrine Rousseau, finaliste de la primaire écologiste en septembre 2021, pense « aux législatives » ou encore souhaite « conquérir » EELV dans les prochains mois.

Chez les Insoumis, Adrien Quatennens, député du Nord, a souligné vendredi sur France Inter « les convergences nettes » de Mme Rousseau « avec Jean-Luc Mélenchon ». « Si elle veut participer de (notre) dynamique, elle est bien évidemment la bienvenue », a appuyé sur Sud Radio le directeur de campagne du candidat insoumis, Manuel Bompard.

Thomas Portes, qui a été le porte-parole de Sandrine Rousseau lors de la primaire écologiste, avant de rejoindre la campagne de l’insoumis Jean-Luc Mélenchon, lui a adressé jeudi soir sur twitter « (son) soutien et (son) amitié ». « Demain nous aurons des combats communs à mener ensemble, pour l’écologie radicale et sociale », a-t-il écrit.

L’ex conseiller régional EELV d’Ile-de-France et conseiller municipal à Montreuil, Pierre Serne, a aussi fait part jeudi soir sur twitter de son « incompréhension » et son « choc à l’annonce du +limogeage+ de Sandrine Rousseau ». « Sur la forme comme sur le fond c’est dramatique », s’étonne-t-il.

rbj-caz/vk

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques