Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Présidentielle: Le Pen fustige Macron, « candidat qui démarre sa campagne avec des blindés »

La candidate à la présidentielle Marine Le Pen a fustigé Emmanuel Macron, "le candidat qui démarre sa campagne avec des blindés", en référence à l’interdiction de manifester samedi à Paris...

La candidate à la présidentielle Marine Le Pen sur un marché de Menton, dans les Alpes-Maritimes, le 12 février 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Valery HACHE)

La candidate à la présidentielle Marine Le Pen a fustigé Emmanuel Macron, « le candidat qui démarre sa campagne avec des blindés », en référence à l’interdiction de manifester samedi à Paris pour des opposants au pass vaccinal.

La candidate à la présidentielle Marine Le Pen devant l’un de ses bus de campagne, lors de son déplacement à Menton, dans les Alpes-Maritimes, le 12 février 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Valery HACHE)

« C’est quand même le candidat qui démarre la campagne avec des blindés », a-t-elle raillé depuis le marché de Menton (Alpes-Maritimes), où elle a effectué une déambulation aux côtés de militants du Rassemblement national.

Des milliers d’opposants au pass vaccinal venus en convois de toute la France sont attendus à Paris samedi, déterminés à y manifester malgré l’interdiction des autorités et une forte mobilisation policière.

Près de 7.200 policiers et gendarmes ont été déployés à Paris, selon les autorités, ainsi que des blindés de la gendarmerie, une première depuis les manifestations du mouvement de contestation sociale des « gilets jaunes » né à l’automne 2018. Certains sont d’ailleurs présents dans les convois, aux côtés d’opposants à Emmanuel Macron.

« Dans la foulée de l’arrivée des blindés de la gendarmerie à Paris, il pourrait déclarer sa candidature parce que, symboliquement, je trouve que ça ressemble à son mandat », a-t-elle déclaré, qualifiant le quinquennat du président de la République de « mandat de chaos, de désordre, de conflit, de division des Francais ».

Pour Mme Le Pen, le chef de l’Etat sortant, qui a indiqué vendredi à Ouest-France qu’il officialiserait le choix sur sa candidature, un secret de polichinelle, « au moment nécessaire », « termine son mandat comme il l’a commencé », « avec des divisions », selon elle.

Face à « des Français qui ne s’en sortent pas » notamment avec « depuis des semaines, des prix de l’énergie qui augmentent dans des proportions spectaculaires », « quelle est la réponse du gouvernement? », a interrogé la candidate d’extrême droite face à la presse.

« Rien, zéro ! Le gouvernement ne fait rien et crée les conditions d’un agacement, d’une indignation qui est de plus en plus forte jour après jour », a-t-elle lancé, appelant de ses voeux à « la fin du mandat d’Emmanuel Macron pour enfin retrouver, en même temps, le bon sens et la sérénité ».

rbj/ib/rhl

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques