Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Rassemblement en soutien à l’Ukraine à Paris

"Ouvrez les yeux", "Va te faire f... Poutine". Brandissant slogans choc et drapeaux ukrainiens, des centaines de personnes se sont rassemblées samedi à Paris pour soutenir...

Manifestation en soutien à l'Ukraine place de la République le 19 mars 2022 à Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Thomas COEX)

« Ouvrez les yeux », « Va te faire f… Poutine ». Brandissant slogans choc et drapeaux ukrainiens, des centaines de personnes se sont rassemblées samedi à Paris pour soutenir l’Ukraine et dénoncer l’invasion russe. 

(Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Aurore MESENGE)

Selon la préfecture de police, 800 personnes ont participé à ce rassemblement.

Manifestation en soutien à l’Ukraine, place de la République, le 19 mars 2022 à Paris (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Thomas COEX)

« Mon frère est au front, sa famille et leur bébé dans une cave depuis des jours. C’est pour eux que je suis là, pour eux et pour tout le monde car Poutine ne va pas s’arrêter à l’Ukraine », assure Inna, basée en France depuis 10 ans. 

Elle raconte, comme d’autres rassemblés Place de la République – essentiellement des Ukrainiens – « l’angoisse » quotidienne depuis le 24 février et le début de l’invasion militaire russe, les nuits sans sommeil à échanger avec les proches en Ukraine. 

« Les Ukrainiens connaissent la menace russe depuis toujours, pas seulement depuis la guerre au Donbass en 2014, on grandit avec ça depuis des générations », souligne pour sa part Kalerona Pelegré, ongles colorés en jaune et bleu. 

« Aujourd’hui, les Russes ont le doigt sur le bouton rouge nucléaire et c’est l’Europe tout entière qui risque d’exploser », dit-elle en référence aux six réacteurs de la centrale de Zaporijia (est) occupée depuis le 4 mars par l’armée russe, où sa sœur travaille et se trouve bloquée. 

Autour d’elle, des pancartes appellent à boycotter le gaz russe et à « cesser la guerre ». 

Une sono diffuse des chansons du groupe de rock Okean Elzy, encore plus populaire en Ukraine depuis qu’il a joué dans le métro où se terrent des civils, explique une manifestante. 

Plus de 3,3 millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis l’offensive russe, selon les Nations Unies. 

En France, environ 20.000 déplacés ont été répertoriés. 

Katya, 13 ans, est l’une d’entre eux. Elle a laissé père et mère en Ukraine et se retrouve avec une camarade de classe chez des cousins de cette dernière. 

« C’est très difficile d’être ici », explique la collégienne en anglais. « J’attends que la guerre cesse pour rentrer chez moi, vite ».

al/cb/cbn

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée.

Vos formalités juridiques